Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

immeublewade.jpg

 

Les plaintes d'Abdoulaye Wade et de Karim Wade contre l'avocat William Bourdon et le journal français Le Parisien ne dorment pas dans les tiroirs. A peine ont-elles été déposées avant-hier, 13 mars, qu'elles ont commencé à être instruites.

 

Dès le lendemain, le doyen des juges d'instruction, Mahawa Sémou Diouf, s'en est saisi et fait les diligences nécessaires. Wade père et fils s'étant constitués partie civile, il a sollicité du Procureur qu'il fasse ses réquisitions.

 

Dès réception de celles-ci, le Magistrat instructeur entend avancer dans son travail, décerner des convocations aux personnes visées, engager les poursuites... Ira-t-il jusqu'à émettre des contraintes par corps ou des mandats d'arrêt ? Une seule certitude : William Bourdon, qui terrorise les chefs d'Etat africains soupçonnés de posséder des "biens mal acquis", risque cette fois-ci d'être devancé sur son propre terrain. La bataille judiciaire qui s'ouvre s'annonce rude.

 

Source : Dakaractu   

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0