Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

babatoure.jpgLa semaine passée, le malheur a frappé à deux reprises la Renaissance football club (RFC), le mythique club de football de Ndjaména. D'abord le rappel à Dieu d'Al hadj Youssouf qui a présidé durant plusieurs années aux destinés du club. Puis ce tragique accident de circulation qui a emporté Samba Touré alors qu'il se rendait à Ndjaména pour témoigner de sa compassion à la famille de feu El hadj Youssouf.

 

A toutes les deux familles, aux joueurs et supports de RFC, à la famille footballistique en générale, nous adressons ici nos sincères condoléances. Que Dieu leur réserve une place privilégiée dans son paradis.

 

 

Le football tchadien a été très riche et passionnant dans les années 80-90. Ceux qui ont suivi le championnat en cette époque se rappellent certainement de beaux souvenirs. L'ambiance sur les différents terrains de foot (du terrain de l'école Moural à celui de la Gendarmerie nationale en passant par le stade de la concorde, Ecole Annex d'ardeb djoumal) était à son paroxisme et l'engouement du public était très promoteur pour le développement du football tchadien.

 

En effet, le public Ndjaménois se déplaçait en masse pour suivre les différentes rencontres de football. Nous avons toujours en mémoire des véritables derby qui ont opposé les clubs phares de l'époque comme RFC, Elect-sport, Tourbillon, Gazelle, Ascot, Postel2000. Jeunes collégiens, nous nous rappelons encore des délires de commentaires qui résultaient des matchs du week-end.

 

Si ces moments furent magnifiques et mémorables, c'est justement parce qu'il y avait de véritables talents qui s'exprimaient et se développaient. Le Tchad sortait d'une période très troublée (1978 - 1982) où le championnat de football était pratiquement arrêté. Certains joueurs sont allés évoler au Cameroun voisin.

 

Malgré que tout était au rouge et les moyens bien limités, l'Etat n'a pas oublié le sport et à mis les moyens nécessaires. Ainsi, à la génération de grands joueurs comme Haroune Sabah (dit Toro, Gazelle), Abba kali Ezzo, Nagaya (Tourbillon), Hassane Bolongar (Elect-sport), Esta (As Police), Galbougui, Papa Ndjoya (RFC), etc. s'annonçait une autre génration encore plus audacieuse et promoteuse. Des jeunes joueurs très talentueux qui mouillaient le maillot pour l'amour du club. Sans être exhaustifs, nous citons Ndoram Javet, Mangalbaye, feu Khalifa, Elois Djédouboum (Tourbillon), Douga Malick, Déhiyé (Gazelle), BK, Brahim terrible, Mahamat Abakar(Ascot), Lombay Talot, Malick, feu Kouder (Elect-sport), Baddaoui, Douba, Adamou Diallo, Modou Kouta, Baba Touré, Djimta (RFC), Téguina jean (Ouragan).

 

Baba Touré faisait partie de cette génération montante, il avait du talent mais aussi un style propre, une véritable star qui déchaînait les suporters par ses gestes artistiques. Le légendaire n°10 de RFC était aussi un buteur et ses exploits sont nombreux d'où le surnom de Pelé. A son palmares, il y a plusieurs championnats, coupes, sélections en équipe nationale.

 

Hors du terrain de foot, Baba Touré était un homme sociable, respectueux et serviable. La grosse tête, il n'en connaîssait point. Plusieurs années après avoir raccroché, Samba Touré est resté une légende à RFC et pour le foot tchadien. Il restera pour l'éternité. Reposes en paix Baba Touré.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0