Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ymhtasecna.jpg
Les menaces de Karim Wade pour dissuader le Tchad à briguer une nouvelle candidature à la tête de l’Asecna n’auront pas été sans effet, selon des parties prenantes à la 51ème session extraordinaire du Comité des ministres de tutelle de l’Asecna qui s’est ouverte ce 27 avril.

Le gouvernement tchadien a annoncé le retrait de la candidature de son ressortissant Youssouf Mahamat, directeur général de l’Asecna qui demandait à rempiler à son poste.

Le gouvernement sénégalais, représenté par le ministre d’Etat Karim Wade, a ainsi salué « la sagesse des plus hautes autorités tchadiennes, qui ont décidé de ne pas suivre le directeur général sortant dans sa tentative de faire prolonger son mandat en violation des textes statutaires de l’Asecna », selon un communiqué publié à cet effet.

Le 21 avril dernier, le ministre d'Etat chargé de la Coopération internationale, de l'aménagement du territoire, des transports aériens et des infrastructures, Karim Wade,  avait adressé une lettre à Me Gilbert Noël Ouédraogo, président du Comité des ministres de tutelle de l’Asecna, menaçant de ne pas signer la convention reliant les pays membres de l’Asecna.

« J’ai été informé que le Directeur général de l’Asecna est présenté par la République du Tchad comme candidat à sa propre succession, sous la forme d’une proposition de prolongation limitée de son mandat. En réalité, le directeur général sortant sollicite trois ans supplémentaires, ce qui est inacceptable. Je vous invite à inscrire comme premier point à l’ordre du jour de notre réunion la question de la candidature tchadienne
. Vous comprendrez qu’en maintenant cette candidature, toutes les conditions sont réunies pour contraindre le Sénégal à ne pas signer la Convention », avait-il déclaré
.

Source : seneweb

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0