Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

enfantsarchezoe.jpg

Le feuilleton d'Arche de Zoé a connu son épilogue le 12 février dernier avec la condamnation du couple d'enleveurs d'enfants Eric Breteau - Emelie Lelouch.

Ce feuilleton a été du début à la fin jalonné de bizarreries, de violations de toutes sortes et d'humiliations pour notre pays. Cette dernière partie du feuilleton n'a pas été du reste, nous avons été frappés par l'hypocrisie des autorités françaises tout comme de la presse qui ont toutes les deux joué à la grande comédie de l'ignorance.

En effet, l
e retour sur le sol français des principaux acteurs de cette escroquerie humanitaire était bien connu de la police et des autorités judicaires qui ont des fortes connexions avec les milieux médiatiques. Mais, comme on l'a vu, jusqu'à la prononciation du verdict, les médias français à travers leurs tweets ont voulu nous faire croire que Breteau et Lelouch sont toujours en Afrique du Sud et que même un mandat d'arrêt international a été délivré contre eux. Alors que les deux bandits étaient bien installés dans la salle d'audience et attendaient sereinement le verdict. En fait, ils se sont rendus. Pourquoi ?


Primo : la peine de 3 ans dont 2 fermes s'avère très dérisoire dans la mesure où si les condamnés ne contestent pas le verdict, ils bénéficieront d'un aménagement de la peine. C'est à dire qu'ils ne purgeront pas la totalité de la peine. Une peine qui curieusement reste la même qu'il s'agisse d'une tentative d'enlèvement d'un enfant ou de 103 enfants.


Secondo : la justice française a disqualifié le Tchad qui réclamait 6 millions d'euros d'indemnisation pour les 103 enfants. Du coup, Breteau et sa campagne ne s'acquitteront que d'une amande totale de 100.000 euros. Ce montant sera revu en baisse car les condamnés vont faire appel de la décision.


En somme, malgré cette déroute humiliante pour notre pays dans cette affaire, l'Avocat de l'Etat tchadien interrogé sur RFI se dit satisfait de la décision rendue par le Parquet de Paris. C'est à croire que le type sortait tout d'un bar de Kochatt... Ainsi va le Tchad sous le règne des Itno.

La Rédaction d'Ambenatna

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0