Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

wadedessin.jpgSur la demande du Sénégal, la 16 ème conférence des chefs d'Etat de l'Union Africaine (UA) a une nouvelle fois enregistré l'affaire Hissein Habré à son ordre du jour, en 6 ème et dernière position.

Rappelons qu'après l'éclatante victoire enregistrée par le Président Hissein Habré et ses Avocats à la Cour de justice de la CEDEAO, le Sénégal, par la voix de ses plus hautes autorités politiques ont clairement affirmé qu'elles se plient à la décision de la Cour. L'affaire  HH était donc définitivement close au pays de Cheikh Anta Diop.

Mais comme vous le savez, nous avons à faire à une affaire politico-judiciaire avec des contours financiers très larges qui font courrir tous les bandits et mafieux que comptent la françafrique. A ces derniers, s'agrippe toute une bande de racailles, essentiellement désoeuvrés qui vivotent grâce aux pécules qu'ils preçoivent à chaque fois qu'ils sont invités à aboyer.

C’est ainsi que le Président du Sénégal, Abdoulaye Wade, en bon franc-maçon, joue un rôle déterminant dans le dispositif anti-Habré. Il lui revient le rôle principal d’agiter ciel et terre pour que l’affaire vive quelques soient les décisions judiciaires. Cela permet aussi à ces ONG affamées de trouver de quoi mettre sous la dent. Qui a dit que certaines ONG font de l’affaire Habré un fond de commerce ? Ne cherchez pas loin, c’est Abdoulaye Wade lui même
.


Le nonagénaire Abdoulaye Wade continue donc de jouer pleinement sa partition, laissant croire qu’il va se débarrasser du dossier Habré et demander même à l’ancien président Tchadien de quitter le Sénégal. En fait, ce n’est que du leurre, en bon Sénégalais, Wade ne crachera jamais dans la soupe, mieux, il fait monter les enchères par ses déclarations creuses, obligeant ainsi Khadafi et Deby de mettre toujours et encore la main dans la poche. Sans omettre les fils avec lesquels il tient quelque part au respect la France et la Belgique, deux pays racistes, toujours animées par leur soif coloniale de dominer les Africains et piller leurs richesses.


Abdoulaye Wade va donc, toute honte bue, ramener le dossier HH à l’UA, malgré tout ce que la Cour de justice de la CEDEAO a dit sur le rôle de l'UA. Les chefs d'Etat désabusés par l'attitude ridicule de la délégation sénégalaise qui, depuis une décennie, n'a rien à offrir à l'Afrique, que l'affaire HH. Abdoulaye Wade n'intéresse personne si ce n'est pas parler de cette affaire.

Il n'est donc pas étonnant que cette fois-ci, tout le monde ait zappé cette question qui n'a fait l'objet d'aucun débat. Le Sénégal revient au bercail avec son affaire. Une commission regroupant l'UA, le Sénégal et le Tchad a été créée pour faire des propositions à la prochaine conférence des chefs d'Etat prévue dans 6 mois. C'est dire tout simplement que l'UA n'en veut plus de cette affaire.

 

Les ONG mercénaires se sont comme d'habitude transportées à Addis Abeba. Inutile de vous dire qu'elles ont été royalement ignorées. A tel point qu'elles se sont mises à charger le nouveau Président de l'UA, l'Equato-guinéen Obiang Guéma. Vous avez compris, c'est la fameuse affaire des biens mal acquis en France. Comme si Alioune Tine et ses confrères ignorent la provenance de l'argent qui permet à leur structure de  fonctionner et à eux de bien brouter.

Terminons par un fait inhabituel, RFI, la radio françafricaine chargée de mener le tapage médiatique anti-Habré, n'a rien trouvé cette fois-ci pour empester l'atmosphère. Nous avons tous remarqué son silence inquiétant, peut être trop occupée à dépeindre un autre Africain qui refuse de courber l'échine, le Président Laurent Gbagbo.

Tag(s) : #Articles- Affaire HH

Partager cet article

Repost 0