Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

..... Toujours est-il que l’ancien dirigeant Tchadien qui est réfugié depuis 1990 dans notre pays connaît depuis 2000, un harcèlement continu de la part d’officiels sénégalais. Ceux-ci veulent en effet l’attraire forcément devant la barre sous la requête de ces Ong « Droit de l’Hommiste », comme « Human rights watch » et de victimes « cornaquées » par ces mêmes Ong, ainsi que l’Etat du Tchad qui se serait porté partie civile récemment dans cette affaire après avoir versé, apprenait-on, 2 milliards de nos francs dans la cagnotte des frais évalués de « jugement » du président Habré.

La Cour de Cassation saisie en pourvoi par les dites victimes, confirme le 15 mai 2001 l’arrêt de la chambre d’Accusation, tandis que la même chambre d’Accusation de la Cour d’Appel sollicitée par la requête belge d’une extradition du président Habré vers la Belgique donna un avis contraire, en soulignant son incompétence à extrader Hissène Habré vers un quelconque pays de la planète.

L’entêtement d’officiels sénégalais soutenu par le lobbying des Ongs qui voulaient faire juger coûte que coûte l’ancien chef d’Etat tchadien qu’elles accusent de tous les crimes du monde, a fait de sorte que l’Union africaine sur la demande insistante du Sénégal lui a demandé en 2006, de le juger « pour crimes de masse commis dans son pays alors qu'il dirigeait le Tchad ». Mais le Sénégal a-t-il pour autant compris son mandat ? Rien de moins sur selon Me Ciré Clédor Ly  qui trouve « qu’il est un mauvais élève pour n’avoir pas compris les termes de référence de sa mission »....

 

Cliquez sur ce lien pour lire l'article

 

Tag(s) : #Articles- Affaire HH

Partager cet article

Repost 0