Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La haute Cour de Justice de la CEDEAO a rendu son verdict sur l'affaire Hissein Habré. La Cour africaine siégeant à Abuja n'est pas allée avec le dos de la cuillère pour dire le droit et rien que le droit.

En effet, la Cour dans son Arrêt du jeudi 18 novembre 2010 a battu en brêche toutes les reformes entreprises par l'Etat du Sénégal pour s'auto-saisir à nouveau du dossier HH. Elle a clairement souligné que toutes ces réformes "juridiques" constituent des violations flagrantes du Droit dans ses principes les plus élémentaires mais aussi  des droits de l'ancien Président Tchadien. Le Sénégal du Grand Me Abdoulaye Wade s'est vu administré une gifle magistrale par la Cour de la CEDEAO en lui interdisant d'organiser un tel procès.

 

Heureuse coïncidence, le verdict est tombé le lendemain de la Tabaski, la plus grande fête pour les musulmans, jour décrété chômé et payé au Sénégal. Autant dire que la fête fût belle et longue.

En revanche, ce fût un coup de tonnerre dans le ciel des droits de l'hommiste. Certains qui étaient toujours prompt à débiter n'importe quoi sur les ondes de la radio françafricaine (RFI), sont brusquement devenus aphones.

Jacquelines Moudeina a eu une diarrhée aigue proche du choléra et serait même hospitalisée dans une clinique de Ndjaména.

Clément Aboufouta pleure comme un enfant, malheur pour lui car ne pouvant même pas expliquer aux personnes venues le consoler ce qui se passe réellement dans ce dossier. Il accuse tous azimuts Abdoulaye Wade, les Nigérains et même ... Idriss Deby.

Quant au ventru Alioune Tine alias la Baleine (il avale tout à la Raddho), sa tension a monté en fléche sous l'effet de la surprise et ne peut même pas se tenir débout sur ses deux pattes. Il faut dire ces individus ne pigent rien sur les questions de droit et sont complètement sonnés et désorientés face à cette décision de la Cour de CEDEAO, raison pour laquelle ils se sont limités à dire : "nous nous concertons avant de réagir.", ça fait plus de 24 heures ! En réalité, ils attendent les injonctions de leur maître, le Juif-Américain Reed Brody, avant de se mettre à aboyer. Sauf que le crasseux Brody est lui même foudroyé par cet Arrêt de la Cour africaine d'Abuja qu'il n'a jamais accordée la moindre considération.

Vive l'Afrique qui se respecte

Vive la Justice

Vive les droits de l'homme.

   

Tag(s) : #Articles- Affaire HH

Partager cet article

Repost 0