Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 wade.jpg

 

 

« L’affaire Habré, c’est fini » avait écrit le Pr. Sangaré de l’Université Cheikh Anta Diop dans son dernier article. Les Avocats du Président Hissein Habré l’ont martelé sur tous les médias. D’autres éminents juristes les ont suivis dans leurs argumentations. Le ministre de la Justice du Sénégal, M. Cheikh Tidiane Sy, avait déclaré : « le Sénégal se conformera à la décision rendue par la Cour de justice de la CEDEAO » avant de se rétracter face au tollé soulevé par les ONG mercenaires qui ne savent plus comment s’accrocher à cette affaire juteuse et le courroux des principaux bailleurs de fonds (France, Belgique, Suisse, Libye…) qui n’avaient aucune considération pour une décision rendue par des Juges Africains et donc entendaient sérieusement passer outre.

C’est ainsi que la réunion des bailleurs de fonds a été maintenue à sa date prévue du 24 novembre 2010 soit six jours seulement après le verdict de la CEDEAO. Cette réunion des bailleurs de fonds, nous l’avions écrit, a été un échec retentissant. Malgré tout, un laconique communiqué de presse a inondé la presse internationale sur un prétendu accord de financement de près de 9 millions d’euros pour le financement du procès. En effet, plusieurs pays européens et africains ont finalement compris la bêtise dans laquelle ils allaient être embarqués par la France et sa colonie le Sénégal et se sont donc désolidarisés. Ils ne comprenaient plus cet acharnement de rendre justice tout en ramant à contre courant du droit
.


Aujourd’hui, avec la sortie scandaleuse du Président Abdoulaye Wade sur cette affaire, il n’y a plus de doute que l’affaire HH est belle et bien terminée au Sénégal. Le Président sénégalais a confirmé que son gouvernement est obligé d’appliquer les injonctions de la Cour de justice de la CEDEAO qui lui interdisent d’organiser un procès. Abdoulaye Wade a ajouté au micro de RFI (partie prenante dans l’affaire HH) qu’il va se débarrasser de cette affaire en remettant le dossier à l’Union Africaine sans exclure la possibilité de livrer l’ancien Président Tchadien à ses ennemis au Tchad et peut être même l’extrader vers la Belgique. Il a dit mieux : « moi, je sais où je dois l’envoyer… ». Malheureusement, Wade a manqué de courage d’aller jusqu’au bout et lâcher enfin le morceau pour dire où mais là encore, tout le monde sait depuis 10 ans déjà que Monsieur Abdoulaye Wade et ses acolytes ont bouffé des milliards de Khadafi !
   

Outre ces Wadries, il y a lieu de revenir sur certains points :


1-  Ce n’est pas l’Union Africaine qui a transmis au Sénégal l’affaire HH mais bien le contraire. C’est Abdoulaye Wade lui-même qui l’a amené en janvier 2006 lors du sommet de Khartoum en violation totale des décisions rendues par les plus hautes juridictions sénégalaises.

 

2-   La justice sénégalaise a déjà statué sur une demande d’extradition vers la Belgique, c’était en octobre 2005.

 

3-   Le Tchad et le Sénégal n’ont jamais signé de traité ou de convention en matière d’extradition.  


Tous ces faits, Abdoulaye Wade ne les ignorent pas mais il les dit pour faire plaisir à ces voyous de RFI et France24 car le Président sénégalais sait pertinemment que ce sont ce type de déclarations qu’on attend de lui. Tout comme il n’ignore pas toutes les décisions de justice déjà prononcées et qu’il piétine allégrement pour que l’affaire survive et continue d'engraisser beaucoup de personnese au Sénégal particulièrement. Rappelons ici qu’Abdoulaye Wade n’a pas hésité de modifier la Constitution de son pays pour adopter la rétroactivité de la loi. Une véritable démence collective ! Mais que voulez-vous, Wade a un contrat à respecter d’autant plus que les commanditaires (Khadafi, Deby) lui ont déjà versé plusieurs milliards de francs. Le ton enragé avec lequel il évoque l'affaire HH trahit lamentablement toute la supercherie entretenue pendant toutes ces années sur l'organisation d'un procès équitable au Sénégal et nulle part ailleurs. Cette rage de Wade exprime aussi le désarroi de toutes ces personnes qui voient les dinars libyens disparaitre. Chose impensable pour ces bandits de grands chemins qui préfèrent plutôt amputer le bras gauche que de perdre définitivement cette chance de leur vie de devenir riche.

Aussi, l’affaire HH permet pratiquement à Abdoulaye Wade d’exister sur le plan international et donc de faire régulièrement la une de l’actualité, partout où il va, il n’a rien à offrir, à part de parler de Hissein Habré. Même Deby n'est pas si souvent interpelé sur le sujet.

  

Aujourd’hui, le Président nonagénaire Sénégalais a les feux des projecteurs braqués sur lui, sa candidature à l’élection présidentielle de 2012 est anticonstitutionnelle, sa santé est déclinante (il a un pied dans la tombe), sa gestion est décriée par ses compatriotes et les partenaires internationaux (voir les publications de wikileaks). Le pays tout entier se mobilise pour bouter son régime hors de la sphère de l’Etat, mais le vieux président s’accroche désespérément, cherchant même à placer sur orbite son fils Karim Wade(battu dans son propre quartier aux élections communales de 2009 !) pour lui assurer ses arrières, car le père a trahi tout le monde ! Alors il use des diversions pour flouer encore son peuple et les médias internationaux. L’affaire HH est une de ces diversions mais plus, un véritable gage politique en direction d’une certaine françafrique et des revanchards bourrés de fric, hier battus à plate couture.

Tag(s) : #Articles- Affaire HH

Partager cet article

Repost 0