Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 foto1.JPG  aboudmakaye
 Dr. Abakar Tollimi  Abdoulwahid Aboud Makaye

 

"Le Président Idriss Deby Itno demande trop au gouvernement soudanais...mais nous pensons qu'il a posé un acte majeur en expulsant le chef du MJE, Dr. Khalil Ibrahim du Tchad" reconnait un officiel, prôche du Président El Béchir.

En effet, en compensation à l'expulsion du chef du MJE, Idriss Deby Itno avait soumis une liste de personnalités rebelles qu'il souhaite voir quitter définitivement le Soudan. Le régime de Khartoum a répondu favorablement à sa requête en décidant d'en faire partir 4 hautes personnalités de la rébellion tchadienne : Mahamat Nouri et Abakar Tollimi(UFDD), Timane Erdimi (RFC), Adouma Hassaballah(UFCD). Seul Abdoulwahid Aboud Makaye(UFDD/F) n'a pas été inquiété.

Ce déséquilibre dans la balance montre à suffisance que N'djaména a très mal joué cette partie et a perdu une pièce maîtresse dans ce conflit par rebelles interposés. La suite nous édifiera davantage; nous verrons si les autorités soudanaises vont contribuer au démentèlement des forces combattantes comme l'espère Deby. Quant au MJE, ses forces restent intactes et toujours fidèles à leur chef Khalil Ibrahim qui, depuis Tripoli, promet des jours sombres à El Béchir mais aussi à Deby. Menaces prises au sérieux car le Soudan qui a dû fermer sa frontière avec la Libye et Deby s'évertue depuis plusieurs semaines pour rectifier le tir, en vain.

Les leaders rebelles ont tous quitté le contient africain et se retrouvent en Asie (Arabie Saoudite, Qatar et Jordanie). Seul Abakar Tollimi a préféré y rester en s'établissant au Burkina Faso. Avant de quitter à Khartoum, les leaders ont laissé des consignes fermes à leurs hommes et promettent de suivre de près avec eux l'évolution de la situation. Mais l'heure est à la succession et surtout au bilan et leçons.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0