Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Un des plus importants groupes d'insurgés de la région pétrolière du delta du Niger, dans le sud du Nigeria, a déposé samedi les armes à la veille de l'expiration d'une amnistie offerte par le gouvernement aux rebelles, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ateke Tom et environ 5.000 de ses hommes ont remis des centaines d'armes lors d'une cérémonie à Port Harcourt.

Chef du Niger Delta Vigilante, un groupe armé formé de membres de l'ethnie Ijaw, Ateke Tom a cependant prévenu que les attaques reprendraient si les autorités ne tenaient pas leur promesse de développer la région.

"S'ils refusent de développer notre région nous retournerons dans les criques", a-t-il déclaré. "Merci pour l'amnestie, mais n'oubliez pas vos promesses", pouvait-on lire sur des banderoles brandies par des insurgés.

Les autorités ont offert une amnistie inconditionnelle aux combattants du delta du Niger, en proie aux violences depuis 2006, qui déposeront les armes.

Annoncée par le président Yar'Adua le 25 juin, l'offre est entrée en vigueur le 6 août et expire le 4 octobre.
Les autorités espèrent toucher quelque 10.000 rebelles.

Les groupes armés qui s'en prennent régulièrement aux intérêts pétroliers dans le delta du fleuve affirment agir au nom d'une plus juste répartition de la manne pétrolière en faveur des populations pauvres de la région, dont le pays tire plus de 90% de ses devises.

Les violences dans cette zone-clé ont fait chuter la production de brut du Nigeria à environ 1,7 million de barils par jour (mbj) actuellement contre 2,6 mbj en 2006.

© 2009 AFP

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :