Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrivés à Tripoli en provenance de Khartoum, Bamako, Paris, ...etc, la délégation que compose le mouvement national (MN), se trouverait aujourd'hui prise au piège dans la nasse libyenne.

En effet, dès l'annonce de l'ouverture des négociations, tous ceux qui, attirés par l'odeur des pétrodollars, se sont précipités sur Tripoli, se rongent aujourd'hui les ongles et risquent de bouffer les doigts si rien n'est fait d'ici quelques semaines. Attention ! ce n'est pas que les ralliés meurent de faim, non, sur cet angle, ils sont gavés comme des bonnes oies. Leur glotonnerie se trouve confrontée à l'anciété et la peur qui malmènent leurs intestins.

Ahmat Baboye Thiam et Cié commencent à gouter l'enfer libyen. Les informations en provenance de Tripoli les concernant ne sont pas du tout rassurantes. Depuis, le porte-parole du M.N. est devenu aphone, il ne sait quoi dire ni expliquer à sa délégation. Le spectre Koty, Togoïmi et Miskine (le Centrafricain) plane inévitablement au-dessus de leur tête.

Qu'on le veuille ou non, leur sort est intimement lié aux humeurs du Colonel Khadafi. Ce dernier a en ce moment d'autres chats à fouetter, il prépare son 40 ème anniversaire à la tête de sa Libye. C'est dire que la délégation du M.N. a encore de beaux jours devant elle chez le Guide !

Baboye Thiam et compagnie doivent prendre le mal en patience car ce n'est pas demain le retour à Bamako ou Paris, Khartoum leur a hermétiquement fermé la porte. Le seul voyage qu'ils pourraient envisager, c'est celui de N'djaména où comme tout le monde le sait, l'accueil n'est plus chaleureux. Quant aux retombées de ce ralliement, elles s'annoncent déjà très maigres voire hypothétiques. Pauvres gloutons !

Par Abdessalam Adoum

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0