Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Les morts ne sont pas morts ».

On peut le dire à propos de feu Me Babacar Sèye. Au centre de la bataille des politiciens, malgré une loi d’amnistie, il hanterait même la conscience du premier des Sénégalais.

Magistrat exceptionnel, Me Babacar Sèye a été abattu lors d’une élection en 1993. Il était, à l’époque, le vice-président de la Cour constitutionnelle. Dame justice désignera le célèbre Clédor Sène et sa bande comme étant ses meurtriers. Ils seront emprisonnés, sans livrer leur(s) commanditaire(s).

Élu président de la République en l’an 2000, Me Abdoulaye Wade posera un acte fort : il les graciera, avec, dit-on, espèces sonnantes à la clef. Puis, il indemnisera, grassement, la famille de la victime.

Comme pour boucler la victime, un député du groupe parlementaire de son parti, Isidore Ezzan, proposera une loi qui portera son nom. Cette loi, votée lors de la dixième législature, rangera dans les calendes grecques tous les crimes politiques commis de 1993 à l’an 2004 ; donc celui de Me Sèye compris.

Bien avant, le leader du Jëf Jël, Talla Sylla, qui avait vu la main de Me Wade derrière l’assassinat de Me Sèye, sera agressé à coups de marteaux. Mais, en dépit de la loi Ezzan, le nom de Me Babacar Sèye est toujours sur les lèvres. Il hante tant la République qu’il est à craindre que Dame justice ne recherche, un jour, ses meurtriers et leurs commanditaires.

Pour preuve, Me Wade dans sa lettre à l’opposition, qui évoquait dans sa réponse au dialogue auquel il l’a conviée le nom de Me Sèye, a comme accusé les socialistes d’être derrière l’assassinat du magistrat.

Chasser le naturel, dit l’adage, « il reviendra au galop». Le temps de la probable réouverture de ce procès, le leader de la Ligue démocratique, Abdoulaye Bathily, a soutenu que « l’assassinat de Me Sèye continue de hanter Abdoulaye Wade » ; qui a été arrêté, emprisonné et blanchi à ce propos. Ligotée par la loi proposée par feu Izidore Ezzan, Dame justice assiste au jeu de ping-pong sans pouvoir réagir.

Source : XIBAR.NET (Dakar, 9 Aout 2009)

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :