Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décidément on aura pas fini avec le ralliement de la clique de Soubiane. Les dernières nouvelles les concernant rapportent qu'Idriss Deby Itno exige d'eux la présence de toute leur contingence militaire avant le début de l'application des accords.

Pour l'instant, on peut dire qu'une étape délicate a été franchie, celle de rentrer au bled et d'embrasser le diable. Il reste cependant une autre aussi décisive que la première et qui consiste à mettre à la disposition du cemga Hassane Saleh aldjinédi les combattants du mouvement national (MN). Cette étape est d'autant plus importante qu'elle conditionne à elle seule la mise en oeuvre des engagements gouvernementaux.

Soubiane et Tamboulet sont donc repartis en vitesse en Libye auprès de leurs parrains. Ces derniers sont censés intervenir auprès des Soudanais pour faciliter le retour au Tchad des troupes du FSR et de l'UFDD/R. Les Soudanais qui ont toujours à travers la gorge la pilule Mahamat Nour Abdelkerim(FUC) et Aldjinédi(CNT) qui, rappelons-le, étaient partis avec armes et bagages rejoindre la Deboly, ne veulent plus revivre de tels cauchemars. Il semble que les troupes du MN sont prises en tenaille entre les forces de l'UFR et celles de l'armée soudanaise. En tout cas, ordres fermes ont été donnés de ne laisser aucune cartouche traversée la frontière. Tout porte à croire qu'un désarmement des combattants du MN, du moins ceux qui veulent vraiment rentrer au bercail, soit effectué avant tout mouvement vers le Tchad. Mais les Libyens s'activent pour atténuer l'humiliation.

Déjà l'aile dissidente du FSR dirigée par Ali Gadaye et le Capitaine Ismaël Moussa mène une offensive d'envergure pour retenir les hommes restés fidèles à Soubiane. Même scénario du coté de l'UFDD/R avec Mahamat Hassane Boulmaye et Mahamat Chikila.

Soubiane et Tamboulet s'impatientent en Libye et Deby à N'djaména. De l'importance du nombre des ralliés dépendra la part du gâteau réservée au MN. Notons que c'est la première fois qu'un chef rebelle rallie le régime Deby sans que ses hommes ne soient à ses cotés, sous son contrôle. La dernière fois c'était avec le Colonel Abbas Koty Yacoub et nous savons comment cela a fini. Espérons que cette fois-ci on parvienne à éviter le drame.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :