Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a de cela quelques jours, le bloggeur activiste d’ambenatna nous a présenté le résultat du sondage qu’il avait réalisé sur les chefs rebelles, d’où j’étais surpris par le peu de popularité de certaines personnalités qui n’ont jamais eu une bonne presse dans mon environnement  « minusculement » fermé à la Tchadienne. Et  heureusement, je n’ai jamais cru à toute ces appréciations de subjectivité venant du  milieu, une appréciation certainement guidée par une lecture trop régionale ou ethnique de la part de mes compatriotes.

Et, je dirai, il est fort possible que le bloggeur d’ambenatna a été conduit par un souci   de rationalisation pour vérifier la popularité de ces hommes autoproclamés ou imposés « chefs  de la résistance».

Comme vous, j’ai toujours eu la ferme conviction qu’il nous manque une méthode qui  relève d’une culture démocratique dans ce bourbier légitimement embrassé par les enfants du Tchad. Cette carence d’entente sur une méthode démocratique à choisir un leader  à la tête de la résistance nous fait  énormément défaut et a cumulé les échecs dans toutes nos tentatives de renversement du régime.

Bref, et si on connaît la mentalité qui règne encore actuellement dans la tête des Tchadiens  ! (entre nous c’est aberrant sur tout le plan). Dans cette méthode de sondage les opinions devraient être cultivées davantage dans cette masse des Tchadiens fiers et intelligents qui traînent au bas de l’échelle planétaire selon tous les rapports des institutions internationales annuellement produites depuis bientôt 20 ans. Bien que le sondage est un outil classique dans l’histoire de la science politique de par le monde ; chez nous il fait cruellement défaut il faut en connaître. Notre position de soutenir un chef  dans ce bourbier devra être influencée par l’opinion de la  majorité en «  principe » dit-on, si on arrive à réaliser le bordel qui règne là dedans,  histoire de dégager une lecture rationnelle sur les opinions des publics Tchadiens dont nous défendons   fièrement à l’instant.

C’est juste un souhait que de notre côté, les intellos Tchadiens de la résistance doivent orienter leurs soutien par rapport à l’opinion de l’ensemble des résistants pour nous démontrer leur fibre démocratique, en nous choisissant librement un leader qui aime ce pays ( je  dis ça  eh eh eh ! et  les soudanais !!!! j’y reviendrais très prochainement à l’occasion), et surtout dégager un leader  qui pourrait être bien entouré par des hommes qui  inspirent  la confiance et sans antécédent politiquement incorrect.

Cependant, il faut  signaler que  le sondage vaut ce qu’il vaut mais de  toute façon  il demeure un outil  révélateur et sans doute un bon indice d’indication du moment, c’est ainsi que nous nous réjouissons de ce  travail louable qu’il faut reconnaître à l’auteur, même si  certainement  ce n’est  pas le premier du genre dans cet espace mais nous  tenons à encourager  tous les autres sites et blogs à procéder par la méthode pour  vérifier l’opinion des internautes sur ces « chefs » à chaque fois que cela  est possible.(malgré que l’on sait que vous avez déjà votre ligne mais un peu de démocratie)

Enfin la recherche vers une méthode scientifique de  vérification de la volonté du citoyen Tchadien de la résistance doit être encouragée et vulgarisée afin de l’intégrer dans la culture politique Tchadienne pour harmoniser et ajuster rationnellement  notre regard sur  les opinions des Tchadiennes, et sur la  réalité de cette scène politique hermétiquement fermée, et de surcroît en tâchée de clanismes, de régionalisme qui ont aveuglé nos intellos résistants. Et d’ailleurs on se pose la question de savoir s’ils ne le  font pas dans des buts inavoués ? Même si c’est le cas, la jeunesse Tchadienne doit déjouer cette manœuvre qui handicape la marche de la résistance. Elle doit dire c’est fini le temps du téléguidage par les vieux chacals aux discours clanisme. Pour finir, nous  félicitons respectivement la  1ere, 2eme et 3eme personnalités de la résistance élues par les internautes Tchadiens le PR Mahamat nourri allatchi de l’UFDD,  Dr Albissaty  Saleh Allazam du  CAR et le Colonel Abdallah Adam (Tounoussi)  de l’UFCD.
 
Abou Hamza  al bathaoui.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0