Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Question 1:
lecture du résultat.

Le Blog Ambenatna vient de réaliser un sondage qui a duré une semaine. La question posée aux visiteurs était : « Lequel des chefs souhaitez-vous à la tête de la résistance nationale ? ». Le vote qui s'est déroulé sur la base de l'adresse IP, a vu la participation de 2.450 personnes, un échantillon non négligeable. Le président de l'UFDD, le Général Mahamat Nouri, a obtenu 1.102 voix ce qui correspond à un pourcentage de 44 %. En votre qualité de Représentant de l'UFDD en France et Union Européenne, quelle lecture faites-vous de ce résultat ?


Réponses
 :  Ce résultat confirme ce que j’ai déjà eu l’occasion de dire le 7 décembre 2007 à Paris et que je n’ai cessé de répéter jusqu’à présent, à savoir : le succès de la résistance ces dernières années est l’œuvre de la personnalité, de l’expérience et du charisme du Général Nourri. Et à mon avis, le Général Nourri, pour peu qu’il se surpasse, peut encore fédérer la résistance. Il faut qu’il soit encore un peu audacieux dans ses choix. Il doit savoir s’entourer d’une équipe à gagner, notamment au niveau de la direction politique. Donc ce résultat ne me surprend pas.

Malheureusement, il s’est laissé surprendre par Timan Erdimi qui manigançait dans l’ombre [peut-être?] avec la complicité de son oncle. Mais Timan a réussi dans son jeu tout simplement parce qu’il n’avait pas, autour du Général Nourri, des analystes politiques, des diplomates, des stratèges assez clairvoyants pour voir le coup venir. Oui, il manquait, autour du Général Nourri un staff politique et diplomatique cohérent et compétent. Quant j’étais à Khartoum, j’ai tout de suite relevé cette défaillance et je l’ai dit à nourri lui-même directement. Je lui ai dit qu’il lui manquait de veille stratégique autour de lui. Car j’ai constaté que tout se passait comme si c’était déjà en poche. Nous nous sommes ainsi laissé avoir par Timan.

En réalité il n’y a rien à reprocher à Nourri. Tout ce qui se fait et se dit par ci, par là, c’est de la manipulation, du complot sciemment entretenu. Ce n’est pas un problème de personne. C’est un problème de gestion qu’on peut facilement régler par simple délégation de pouvoir.

Pour finir, personnellement, je crois que les services secrets soudanais se sont laissés pris au piège de Timan. Ce Monsieur a les moyens financiers qu’il détournait et il semble avoir l’art de jouer sur la corde sensible du cynisme politique. Ce n’est pas Timan qui fera unanimité autour de lui. Le général Nourri reste et peut encore sauver la résistance à condition que…..


Question 2 :
Popularité

Le Général Mahamat Nouri dirige depuis trois ans l'UFDD, a été le Président de l'alliance nationale (AN) et est un membre influent de l'UFR. Sa notoriété a été affectée ces derniers mois, ce qui a conduit à la désignation de M. Timane Erdimi à la tête de l'UFR et dernièrement à une fronde au sein de l'UFDD avec la création de l'UFDD/R. Comment expliquez-vous cette popularité auprès de la diaspora tchadienne ?

Réponses
 :

Parce que le Général Nourri est un homme de parole.

-*- Il a la personnalité qu’il faut pour la situation politique actuelle dans notre pays et au niveau de la résistance.

-*- Il a de l’expérience et de la sincérité en comparaison aux autres leaders
.

-*- Il ne cherche plus la gloire personnelle

-*- Son savoir faire a fait le succès de l’UFDD a été victime de son succès, succès qu’on doit à Nourri

-*- Il a tous les atouts mais mal et/ou pas assez bien exploités et ou gérés

-*- Au sein de l’UFDD, il y avait des gens qui cherchent visiblement à prendre la place de Nourri.  C’est ce qui a contribué à affaiblir l’UFDD. Timan a su cela et il a joué sur cela pour désintégrer l’UFDD.


Question 3
: Compétition

Comme vous l'aviez certainement suivi avec nous, la compétition a été serrée, la première place a vacillé entre le Général Nouri et le Dr. Albissaty. A l'arrivée, le président de l'UFDD a obtenu un score de 44% (1102 voix) tandis que celui du président actuel de l'UFR , M. Timane Erdimi, est de 1% (20 voix). Que ces résultats vous suggèrent ?

Réponses
 :


Les soudanais doivent tirer les conséquences de leurs erreurs.
Timan doit rendre le tablier dans l’intérêt de la résistance.

Créer deux pôles assez représentatifs pour la résistance :

a/ un pôle militaire : y seront nommés les officiers de carrière connus pour leurs hauts faits et autres critères. Eviter les nominations de complaisance. Eviter que le politiques interfèrent trop dans les affaires militaires.

b/- un deuxième pôle politique et diplomatique (directoire). Y seront nommés des hommes politiques, des diplomates chevronnés. Eviter des nominations de complaisance ou parentales
 ; le directoire politique s’efforcera d’être assez représentatif de la diversité nationale.


Chercher à moins dépendre des soudanais. Peut-être moitié/moitié mais pas exclusivement comme c’est le cas actuellement.

Conclusion
 :
  Je crois que, objectivement parlant, c’est bien le général Nourri et l’UFDD qui peuvent encore sauver la résistance. Sans UFDD, pas de résistance.

Pour cela, le général Nourri doit  taper du point sur la table, s’adresser à la nation tchadienne dans un discours audacieux à l’occasion du 11 août prochain et tenir un langage de vérité à nos parrains soudanais.
Les jeunes qui gravitent autour de Nourri doivent maintenant mesurer la gravité de leurs actes et comportements et en  tirer toutes les conséquences qui s'impose.

La réorganisation de l’UFDD et de la résistance nationale s’impose.
L’UFDD a besoin des animateurs politiques d’envergure.

Michelot

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0