Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le pré­sident de la Com­mis­sion élec­to­rale na­tio­nale in­dé­pen­dante (CENI), Sidy Ahmed Ould Dey, a dé­mis­sion­né de ses fonc­tions jeudi, af­fir­mant que "les plaintes et le conte­nu des re­cours adres­sés au Conseil consti­tu­tion­nel ont semé le doute dans mon es­prit sur la fia­bi­li­té de l’élec­tion pré­si­den­tielle du 18 juillet der­nier".

"Ayant consta­té comme beau­coup d’autres que les élec­tions pré­si­den­tielles du 18 juillet cou­rant se sont dé­rou­lées nor­ma­le­ment dans la forme, les plaintes que j’ai re­çues ainsi que le conte­nu des re­cours adres­sés au Conseil Consti­tu­tion­nel ont semé le doute dans mon es­prit, sur la fia­bi­li­té de ces élec­tions quant au fond », sou­ligne le pré­sident de la CENI dans un com­mu­ni­qué par­ve­nu à APA, à Nouak­chott.

"C’est pour cela et pour ne pas être en contra­dic­tion avec ma conscience que j’ai dé­ci­dé de pré­sen­ter ma dé­mis­sion de la pré­si­dence de la CENI pour comp­ter de ce jour", ajoute le texte.

Il avait été nommé au len­de­main de la si­gna­ture à Nouak­chott de l’Ac­cord de Dakar, le 4 juin der­nier. L’ex pré­sident de la CENI ap­par­tient à la so­cié­té ci­vile mau­ri­ta­nienne.

APA - Nouak­chott (Mau­ri­ta­nie)

 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :