Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ndjamena-Fara : quand le gouverneur de

hadjer Lamis règle ses comptes

 


La ville de N’Djamena-Fara est victime d’une fausse manœuvre lors d’installation de l’antenne de la Société Millicom TIGO.


Cette installation a été l’œuvre de quelques dirigeants et administrateurs de la région de Hadjer Lamis et les habitants de Ndjamena-Fara, l’autorité traditionnelle et administrative de la sous préfecture ignore la transaction. L’antenne occupe actuellement une place appartenant à l’autorité traditionnelle de la ville qui l’a legué comme terrain à la jeunesse de la sous préfecture qui organise chaque année des tournois sportifs. Des négociations par-dessous de corruption d’argent ont été mené pour occuper illégalement cette partie de terre appartenant au ville de Ndjamena Fara sans consultation des autres membres du comité de Gestion de la ville de Ndjamena Fara, ni les autorités traditionnelles.


Une cheque de 3 Millions de Fcfa a été soit disant versé à Dagana, chef lieu de la région et nous ignorons si les chèques versé dans le trésor public. Si oui présenter nous la quittance !


Nous attirons votre attention que ce sont les habitants de la ville de N’Djamena-Fara qui continuent à payer les maîtres communautaires de leurs poches pour l’enseignement scolaire de leurs enfants qui n’ont en aucun cas eu des subventions quelconque de Dagana.


Les travaux sur la route reliant la sous préfecture et Ndjamena en 2008 sont détournés par ces mêmes autorités de hadjer lamis qui ont donné le marché à un entrepreneur du secteur informel qui a eu à poser quelques buses en plein saisons pluvieuses et quelques voyages des sables remblais qui ont été enlevés à la première pluie.

 

Tous ces actes de racisme sont propres aux ressortissants de la région qui par leur accession et griotisme mettent en exécution des haines et diffamation ethnique et viscérale contre untel ou untel tribut et clan.

Que dieu nous préserve d’eux !


Au lieu de ces délaissements et autres, attelons nous au travail pour bâtir l’avenir de nos enfants, la promotion de nos cadres et en grand mot la lutte contre ces courants fascistes développés par les soit disant cadres arabes Ma’ine (groupe salamat et affilié) et Dan’Hamra (groupe hassawna Khawalmé et Affilié).


Le Président du Comité de Gestion

de la Ville de N’Djamena-Fara

 

ALLEOUI TERAP OUIDA

6251023 / 9796323

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :