Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En réaction au décès du président gabonais, le Conseiller aux affaires africaines de l'Élysée, M. Michel de Bonnecorse a apporté le témoignage suivant sur le dossier Tchad : « Le président Bongo nous a été très utile quand en février dernier (2008) les rebelles avaient occupé la capitale Ndjamena, il y avait une confusion en France et Bongo nous a beaucoup aidé en étant en liaison constante avec nous pendant ces évènements, en nous conseillant sur la conduite à tenir……». Ainsi donc, la dernière action de Bongo, par rapport au dossier Tchad, a été de soutenir Deby jusqu’au bout et surtout de tout faire pour convaincre les Français de ne pas le lâcher. Bref, il a ainsi contribué à empêcher la prise de pouvoir par la rébellion.


L’émotion de Deby s’explique par la perte de quelqu’un, à qui, il doit une fière chandelle. Il est clair qu’en disant «on ne sait même pas comment on va faire sans lui», Deby disait quelque part la vérité, «les temps seront plus cailloux», c’est sûr et certain.


Un sympathisant du PM, Youssouf Saleh Abbas, nous a écrit pour réfuter les commentaires des gens du MPS (voir bulle précédente); pour lui, le PM est, lui aussi excédé, par tous les refus que lui oppose sans cesse Deby, toutes les réformes et initiatives qu’il propose sont systématiquement rejetées par des gens qui « ne savent pas travailler », selon ses mots.


Confirmation donc de l’atmosphère délétère entre YSA et Deby.


A propos de YSA, remarquons qu’on ne l’a pas entendu rendre hommage à Bongo, plusieurs personnalités ont défilé à la Télétchad pour témoigner mais point de YSA, bizarre, bizarre !

 

Tag(s) : #Politique