Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Tchad de demain n'a pas besoin des individus racistes et des xénophobes (III)

En s'adressant aux administrateurs de certains blogs par le biais de son article signé " tchadanthrope ", Mht Assilek Halata est revenu plus malin cette fois-ci et adopté une stratégie pour mener dans ses diatribes tribales, régionales, ségrégationnistes et racistes tous les autres qui se disent résistants (incluant bien entendu les resistants de son acabit). On dirait que sa petite démarche a payé. D'autant plus qu'un jeune homme denommé « Tchadien Democrate » a versé sur moi tout ce qu'il a de meilleurs comme sottises. C'est l'effet escompté par le petit message de Mht A. Halata  à savoir embarquer tout le monde dans ses erreurs quand il se voit tout de suite dépassé. Les grands hommes s'excusent en bonne et due forme une fois avoir reconnu leurs torts. A l’image de Felix Ngoussou qui s'est excusé pour son Plagiat. " Reconnaitre ses torts et s'excuser est un acte du courage " disait un savant. Mht A. Halata s'enfonce toujours la tête dans le sable comme une Autriche. Le petit frère Abdallah Chidi Djorkodei (presque 10 ans mon cadet) aurait même eu pitié aux larmes de crocodiles du pseudo porte parole pour lui venir en secours. En effet, il a pris parti pour retirer ma carte photo de son blog en donnant raison que ma réaction était tribale et que je me suis attaqué à un grand diplomate. Mht A. Halata , grand résistant et grand diplomate ? De quoi au juste ? De qui parle t-on ? De quel diplomate s’agit-il ? Je crois qu’on ne parle pas de la meme personne.

Mht A. Halata n'aurait en principe aucun soutien dans sa dérive. Mais il a été malin d'entrainer dans son jeu, dans lequel il serait en toute rigueur le seul joueur, quelques jeunes manquant de sagesse et de discernement. L'article du signataire " tchadien démocrate " (publié sur le seul blog tchadien Tchadhanana) le prouve à' suffisance. Je ne sais pas si Tchadhanana a publié cet article sans nom par complicité ou par inadvertance mais la déontologie journalistique exige au moins une source ou un nom avant de publier un tel article puant de haine. Tant mieux ou tant pis si le petit frère Chidi Djorkodei qui est venu mettre dehors Moussa Korom pour donner une image crédible a' son blog (après que le populaire site toumai a retiré de la liste le lien du Tchadhanana pour abus, exagérations, dérapages et enfantillages). Et si aujourd’hui il se permet de publier des articles d'injures et plein des haines sans même exiger ne serait-ce qu'un petit NOM, l’on se demande sur le mobile qui se cache derriere cet article. Même les articles qui ont défrayé la chroniques sur le blog Tchadhanana au beau temps du petit Moussa Korom étaient au moins signés par des noms (fictifs soient-ils).

J'aurais aimé faire la "guerre des idées " avec des gens sages et intellectuels. Mais je suis tombé malheureusement sur des lâches qui signent par des pseudos tels que: "Tchadanthrope" ou "tchadien démocrate".  Je ne peux pas continuer de faire des débats avec des gens comme ceux-là , individus en réalité envieux et jaloux qui pensent que leurs échecs sur terre ( par leurs fautes en grande partie ) viennent de la faute des autres. Surtout le signataire « tchadien démocrate » est l’exemple parfait de ce que j’appelle un grand abruti ou un ignare de la dernière classe. Malheureusement c’est à cause des gens comme lui (xenophobes et complexés qui se croient par ignorance et arrogance mieux tchadiens que certains tchadiens) que le vrai changement au Tchad ne sera pas pour demain. Pour apporter un changement, il faut d’abord et avant tout essayer de changer la mentalité de ces individus méchants, malveillants et rétrogrades. Je n’en reviens pas qu’en 2010 (½ siècle après l’indépendance) il existe encore des abrutis comme « tchadien démocrate » qui ne peuvent pas comprendre que personne ne choisit sa famille, sa région, son pays, son continent voire sa race. Bref, je me permets de répondre aux deux dernières interventions.

Loin de moi l'idée de créer une polémique ou ouvrir un débat autour de la fameuse Vidéo de Mht A. Halata. Toutefois il m'a semblé opportun de dire ce que je pense. Je dois revenir encore. Dans cette Video Mht A. Halata nous a livré un message pathétique non pas seulement dans le sens de (son) bilan suite aux récents combats mais aussi et surtout dans celui d'un langage qui me semble du bas échelle ajouté d'une overdose d'arrogance. A mon avis il serait préférable de rappeler à Mht A. Halata dont les années d'exil ont peut-être entamé sa mémoire que toute personne née au Tchad est tchadienne peu importe la couleur de sa peau ou l'origine de ses arrières grands parents. Par conséquent, il est aberrant et maladroit de dire que certaines personnes au pays sont plus tchadiennes que d'autres. Pire encore le prétendu futur sauveur du Tchad à qui la modestie et la civilité ne sont que de vains mots a tenté de rectifier sa grossièreté dans une volte-face typiquement « assilikienne ». Ce qui m'a d'ailleurs poussé d’intervenir au plus vite possible.

Je voudrais apporter un peu de lumières sur certaines questions de l'Illustre inconnu "tchadien démocrate." (TD).

TD écrit : "Un certain MahadjirFils s'est acharné d'une manière gratuite et délibérée sur le très actif Mht A. Halata". Réponse : Non Jeune homme je ne m'acharne pas sur ton chef spirituel  Mht. A. Halata. J'écris depuis bientôt 10 ans. Je n'ai jamais daigné évoquer le nom de ton BOSS auparavant. Alors, allez chercher l'ERREUR. Bref il a soulevé un probleme de societé et j’ai voulu attirer son attention sur ses derive et le mettre à sa place en lui faisant la lecon de morale : « On s’attaque aux actes et faits des hommes politiques mais non pas à leur personne. »

TD écrit : "Eh oui les masques commencent à tomber. MahadjirFils qui se faisait passer pour un militant de la résistance nationale est tombé nu en défendant l'indéfendable."
Réponse : Je suis très prolifique certes mais je n’ai souffert d’amalgame et de confusion entre mon statut d’etudiant et être politico-militaire. J'étais étudiant et je viens de finir mes études en Computer Science et Web Technology. Ne vous leurrez pas. A mon sens, un etudiant n’est jamais un politico-militaire. C’est la raison pour laquelle j’étais trés surpris quand le petit frere Abdallah Chidi Djorkodei nous a ecrit qu’il demissionne de politico-militaire. J’ai tres souvent evité d'écrire des articles qui ont trait à la politique en general. Mes contributions restent toujours du domaine de developpement, de la culture, de l’histoire etc... Les rares fois que j'interviens sur un sujet qui releve de la politique je me garde à donner juste mon point de vue. C’est mon choix. N’empeche que du reste, j'étais, je suis et je serai toujours contre la guerre. Le CEMGA actuel de L'Ufdd, le colonel Ordjei Wardougou est mon oncle maternel. Mais ceci ne change en rien à mon principe : NON A LA GUERRE CIVILE. J'insiste et je persiste que la guerre est la pire des choses. Alors arrêtez de raconter tout ce qui vous passe par la tête. Toutefois, si demain un individu se permet de l’insulter, je reagirai avec la meme energie. Pourtant c’est simple à comprendre. Attaquez vous, mille fois, à la personne d’un de mes proches, fut-il ministre du gouvernement, CEMGA d’un groupe de maquisards, ou encore un civil, je repliquerai milles fois s’il plait à Dieu. Critiquer leurs actions en tant qu’homme politique vous etes en paix. C’est encore un choix. De la meme maniere, quand je lis sur le blog Tchadhanana, traiter Mr. Ahmed Koulamallah (paix à son âme) de Goumoussou, rien que pour le respect de son age et son ame regretté, je suis scandalisé. Et pourtant le petit frere Chidi Djorkodei est bien là sur le blog et de surcroit parmi les jeunes dits « tres actifs ». Et ca n’a pas empeché non plus à ce meme blog de desceller dans ma replique à Mht A. Halata une certaine insolence. Encore que signifie « jeunes actifs ». Un jeune c’est entre 20 et 40 ans ou plus. Donc Mht A. Halata n’a pas sa place parmi les jeunes actifs. Il devrait changer le titre comme « tchadiens actifs ou compatriotes actifs ».

TD écrit : " Écoutes mon cher MahadjirFils tu es vraiment un pauvre qui fait la navette entre les USA et le Canada grâce a' l'argent du contribuable tchadien...".
Réponse : Quel paradoxe ? Un pauvre et je fais la navette avec l'argent du contribuable tchadien ?  Certes, je vis au Canada depuis une décennie. Mais je n'ai jamais, au grand jamais visité les États-Unis. D'ailleurs, je n'ai même pas visité le Tchad. Quel millionnaire n'est pas capable de visiter son propre pays ? Cette allégation prouve que tout ce que vous racontez sur les autres (Untel a détourné des milliards et un autre a détourné des millions etc...) n’est que des ragots, des histoires de l'homme de la rue. L’honneteté intellectuelle exige de nous de ne pas attribuer des torts à quelqu’un sans preuve. Le bavardage auquel vous vous livrez ressemblent à des causeries des tresseuses. Un homme objectif n’a pas du temps à perdre avec des menteurs et des individus aux mœurs legeres.

TD écrit : " Notre cher MahadjirFils avait minimisé le diplôme de Mht A. Halata ".
Réponse : Je n'ai jamais minimisé le diplôme de votre chef spirituel. Tout simplement, j’ai voulu dire que, entre maîtriser une table de cuisine et s’essayer sur un plateau de télévision il y a un gap. Et ça ne ferait pas de lui, du jour au lendemain, un professionnel, il fera nécessairement des erreurs. C’est tout simplement méconnaitre le noble et louable service que nous rendent quotidiennement les éminents journalistes à coût de sacrifices, avec amour et professionnalisme. Surtout que si Mht A. Halata a appris quelques B.A-ba du métier, il aura évité de mettre sur la place publique ses croyances démoniaques de catégorisation des tchadiens (moins tchadiens, mieux tchadiens). De même, ouvrir un blog, y étaler ses humeurs, concocter des articles ça et là, ne fait pas non plus un « résistant » moins encore un « actif ». D’ailleurs, loin de les minimiser, les diplômés en restauration auraient par contre intérêt à rentrer au pays ravir leur place occupée par des soudanais qui arnaquent les tchadiens. En effet, ces derniers ayant supplanté les professionnels comme Mht A. Halata, arnaquent les tchadiens en nous chargeant 1000 FCFA pour un verre de jus, 2000 FCFA pour une bouchée de viande. 2500FCFA pour un poulet roti voire 3000 FCFA pour un morceau de PIZZA.
Tabarnak de calice d'Ostie de Ciboire.

TD ecrit : “Nous en avons marres des espions de ton espèce dans la résistance”.
Reponse : Je tiens à vous dire que j’ai parfaitement compris que vous trouvez en
toute personne qui s'oppose à vos idées démagogues, à vos mentalités rétrogrades, à vos esprits mercantiles, à vos âneries, à votre hypocrisie notoire, à vos manigances, à vos dérives fatales, à votre impolitesse, à votre étroitesse d’Esprit… ou toute personne qui vous fait la moindre critique ou morale, vous traitez cette personne pour une espionne ou ennemie de la nation par le biais de certains de vos blogs complices, des blogs en réalité créés et entretenus par vous (les opportunistes de tout bord). Vous avez le monopole de ses blogs plus que nombreux. N'en déplaise aux malveillants de vos espèces, les vrais nationalistes pensent plutôt que les grands ennemis de la nation sont au contraire les résistants des salons qui restent à milles lieux du champs de batailles et qui essaient toujours de nous monter les uns contres les autres par leurs petites phrases assassines et leurs sorties rocambolesques.

Fin des fins TD écrit : « Je te lance un défi de s’attaquer à quiconque que ca soit parmi les jeunes de la résistance nationale et tu auras la réplique appropriée ». D’abord le petit badaud et vagabond du grand chemin n’a même pas le courage de s’identifier mais il lance des défis aux autres. Je crois que cet abruti ne peut même pas comprendre le terme « résistance nationale ». Avec son français bancal, il me fait pitié. S’il veut faire un débat des idées avec moi, qu’il s’identifie en premier. Je n’ai pas peur des répliques appropriée. Il me connait très mal. Il m’est arrivé de faire des débats avec de grands hommes, des têtes pensantes, des intellectuels connus tels que Timothee, Calvin, Becca Lobe, Armel, Ngardam, Kossandingar, Maxwell etc… Sans nom et de surcroit son pamphlet manque de clarté pour que je puisse faire un débat adéquat. I am terribly Sorry. Je te donne un conseil gratuit : Tu aurais intérêt à te faire greffer une cervelle tant la tienne ressemble à celle d’un oiseau ou à celle d’un moineau.

Pour terminer oublions un peu les propos infondés et parlons des choses serieuses. Les sociétés les mieux loties de nos jours, ce sont celles qui ont fait de leurs differences une richesse. Antoine de Saint-Exupéry ne dit-il pas: "celui qui diffèrede moi, loin de me léser, m'encrichit". Paradoxalement quelques compatriotes, tapis dans l'ombre de l'anonymat, s'enprennent à leurs concitoyens. La seule différence qui leur empêche de vivre est la couleur de la peau des autres. lestchadiens metis sont pour eux des "sous-tchadiens" ou des "infra-tchadiens". Cette conception qui ressemble à la doctrinede l'eugenisme est un véritable poison. Le metissage est un don de Dieu. En effet les sociétés recluses sur elles-mêmespérissent par le seul phénomene biologique de renouvellement de gènes. Faut-il rappeler que les sociétés endogamesdeveloppent très souvent des maladies héréditaires (daltonisme, hémophillie, drépanocytose etc...)? Celine Dion fait élogedu metissage dans sa chanson "Je lui dirait" dédié à son fils: " il est de ce pays dont son grand-père est bucheron..., Dansson sang coule l'orient aussi etc.." Le grand ecrivain africain Senghor a fait des eloges sur le metissage. Personne au Senegal ne pense que Karim Wade (probable futur PR) est moins senegalais. Par contre au Tchad de nombreux tchadiens nient et dénient leur appartenance à une souche ou à un métier. cela demontre l'esprit encore retrograde de certains tchadiens. Les tirs à boulets rouges sur Younousmi, Allami, MahadjirFils etc... constituent tout simplement un venin corrosif des uns qui veulent avoir les mêmes atouts de reussite et d'émancipation qu'eux. En effet "celui qui vous deteste veut être comme vous" disait un celebre sage indien du nom de Tantra. J’espere que je suis compris.

Votre ami et frère,
Programmeur et webmaster
MahadjirFils.
Amérique du Nord.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :