Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des débris métalliques, des sièges d'avion, un gilet de sauvetage orange et des traces de kérosène ont été repérés mardi dans l'Atlantique à 650 km au nord des îles Fernando de Noronha, au large des côtes du Brésil, annonce l'armée de l'air brésilienne.


Un Airbus A330 d'Air France effectuant la liaison entre Rio de Janeiro et Paris a disparu lundi au-dessus de l'Atlantique avec 228 personnes à bord.

Trois avions brésiliens participent aux recherches et un navire de commerce néerlandais est en route pour la zone où les débris ont été localisés. Les bâtiments de la marine brésilienne, dont l'un transporte un hélicoptère, ne devraient pas être sur place avant mercredi.

"Nous allons maintenant concentrer nos efforts sur la récupération de ces débris et tenter de savoir s'ils proviennent ou non de l'avion d'Air France", a dit le colonel Jorge Amaral, de l'armée de l'air brésilienne, lors d'une conférence de presse.

"Pour l'instant, nous ne pouvons rien dire de plus. Nous devons récupérer les débris et voir si l'on peut trouver un numéro de série confirmant qu'ils viennent bien de l'Airbus", a-t-il ajouté.

La France et le Brésil, pays les plus concernés par le drame avec respectivement 73 ressortissants (dont les 12 membres d'équipage) et 58 passagers à bord, dirigent les recherches.

Les autorités brésiliennes avaient précisé lundi avoir eu un dernier contact avec l'avion à 01h33 GMT. L'appareil venait alors de dépasser les îles Fernando de Noronha, à 350 km de la côte brésilienne.


Pedro Fonseca et Maria-Pia Palermo,
version française Guy Kerivel

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :