Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Demandez vous pourquoi en dépit de la conduite catastrophique du pays, il y’a toujours des militaires qui acceptent de combattre pour Deby ?

Pourquoi il n’y a jamais eu une défection massive des civils et des militaires pour rejoindre la rébellion et sonner le glas de ce régime impopulaire ?

Pourquoi le sud du pays ne se sent pas concerné par cette lutte alors que la manière dont le Tchad est gouverné ne peut laisser personne indifférente à une révolte ?

Pourquoi les éléments de Djibrine Dassert qui, complètement dépourvus des moyens refusent de rejoindre l’UFR ?

Enfin ! Nous pouvons nous poser toutes ces séries des questions mais la vérité se trouve dans la composition du leadership de la rébellion. Loin pour moi l’idée de dénigrer Timan ou de lui jeter un quelconque discrédit, il n’y a qu’à suivre les discussions que nous avons que ça soit au sein de nos familles ou entre amis, dans nos foyers, au bureau, a l’école, dans les places publics etc. Alors… pourquoi voulons-nous cacher ces vérités.

Pendant des années les Erdimi ont contribué à l’enracinement du tribalisme, du népotisme, de détournement des deniers publics, bref de tout ce qui est contraire à la notion de démocratie et de la bonne gouvernance allant jusqu’à offrir des bourses d’études uniquement aux enfants de leur communauté. Je ne vais pas revenir sur ces crimes mais ceci démontre combien est le caractère de ces individus.

Je salue le fait qu’ils ont tourné le dos au système qu’ils ont contribué à mettre en place et surtout accepté de le combattre au risque de leur vie (même si nous savons quelle est en réalité la cause de ce revirement)… mais je suis désolé, les Erdimi ne sont pas ces libérateurs que les tchadiens attendent. D’ailleurs le premier bénéficiaire de la désignation de Timan comme leader de l’opposition armée est bien entendu le dictateur Deby. Il lui permet de dire à l’opinion internationale que cette guerre est juste une lutte familiale pour le pouvoir et donc bénéficier de leur soutien comme on le voit actuellement.

Il est temps pour l’UFR de sortir de son aveuglement et designer un homme digne, intègre, quelqu’un qui a été un exemple de lutte pour la justice, l’égalité et la bonne gouvernance et surtout quelqu’un qui peut rassembler tous les tchadiens derrière lui. Ce candidat existe bien au sein de l’UFR. Il suffit simplement d’une volonté politique et d’un sens de patriotisme. Autrement je vous garantie, l’UFR ne franchira même pas le seuil d’Abéché.

Ali Hissein

Tag(s) : #Politique