Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme attendu, deux semaines après l'offensive avortée des mouvements rebelles tchadiens regroupés au sein de l'union des forces de la résistance nationale (UFR), le Tchad continue d'indexer et de provoquer le régime de Khartoum accusé de soutenir les rebelles tchadiens.

En effet, sous prétexte d'user de son droit de poursuite, l'aviation tchadienne a violé à plusieurs reprises l'espace aérien soudanais. Le Tchad appuyé par la France n'a pas obtenu la condamnation Soudan au Conseil de sécurité des nations unies et de l'union africaine. Le Soudan a son tour a saisi l'ONU et l'UA afin de condamner la violation de son espace aérienne par le Tchad.

Le Tchad passe à la vitesse supérieure en lançant comme en mai 2008 les rebelles du MJE contre les forces soudanaises présentes au Darfour Nord. Partis du Nord-Est du Tchad, les rebelles du MJE, considérablement renforcés par les forces armées tchadiennes, ont attaqué les positions de l'armée soudanaise. Les forces des nations unies pour le Darfour (UNAMID) ont confirmé la présence des soldats tchadiens parmi les rebelles.

Le Soudan qui a déjà dénoncé cette agression venant du Tchad, a annoncé que l'offensive a été repousée. Mais une source de l'UNAMID a confirmé la chute d'une localité soudanaise entre les mains des rebelles du MJE soutenus par l'armée tchadienne.

Avec cette réplique de Deby, s'envolent les accords de Doha entre le gouvernement soudanais et le MJE mais aussi les négociations de Paris entre la France et le Soudan sur le dossier du Darfour.

Le MJE n'a plus son effectif d'antan, ce qui pousse Deby d'engager son armée dans ces combats inter-soudanais. Désormais, il n'est plus à exclure que des contingents de l'armée soudanaise appuyent les forces de l'UFR dans les attaques à venir au Tchad. Ce qui pourrait ouvrir la voie à un affrontement direct entre le deux pays.

A suivre...

Tag(s) : #Politique