Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Question
: Excellence Monsieur le Président de la République, malgré les preuves palpables présentées ce matin à la Place de l’Indépendance, certains journaux en ligne à la solde du Soudan affirment que les mercenaires sont en territoire tchadien. Vous, en tant que Chef Suprême des armes, qu’avez-vous à dire à ces journalistes électroniques?

Idriss Deby Itno
:
 Ce n’est pas la première fois que certains médias désinforment quand il s’agit du Tchad et des mercenaires. Vous êtes témoins. C’est la troisième fois que nous montrons des preuves de l’agression soudanaise à cette place de l’Indépendance. Nous demandons à ces journalistes qui désinforment quand il s’agit du Tchad de dire tout simplement la vérité en leur âme et conscience.

On parle des rebelles, mais quelle rébellion peut avoir autant d’armes que nous ? En tant qu’Etat, nous ne possédons pas beaucoup de ces armes là. Ces armes ne tombent pas du ciel. Je prends encore pour la énième fois à témoin l’opinion africaine et internationale. Le Tchad subit sous leurs yeux une agression qui nous coûte chère. Une agression programmée pour déstabiliser et détruire le Tchad. L’opinion internationale peut facilement à travers des experts, identifier la provenance de ces armes. Ce n’est pas très difficile. Ils détermineront en moins d’une heure l’origine de ces armes. Qu’ils nous disent en leur âme et conscience que ces armes là viennent d’où ? Et de quel pays ? Certaines, le Soudan en fabrique, d’autres non.

Pour l’opinion nationale, je dis : "voilà les preuves du soutien du gouvernement de Khartoum aux mercenaires pour détruire notre pays. Je demande à cette opinion d’être vigilante. Ils doivent compter sur eux-mêmes pour la défense de la patrie. Les Tchadiens doivent appuyer les efforts du gouvernement, être aux côtés de leurs forces de défense et de sécurité qui consentent des sacrifices suprêmes pour permettre aux autres de vaquer normalement à leurs occupations".

Ceux qui déforment la réalité veulent-ils le départ du Président DEBY ? Ils ne l’obtiendront pas ! Ils se trompent. Veulent-ils changer ce régime ? Ils ne l’obtiendront pas aussi ! Ils se trompent. Le changement du régime ne s’obtiendra que par les urnes, mais pas par les armes. S’ils continuent à soutenir ces mercenaires, je leur dirais qu’ils ont fait un mauvais choix et doivent avoir un problème de conscience aussi. Ceci est trop flagrant.

N
ous disons à ces journalistes en ligne que tout ce qu’ils disent, ont été toujours démentis par la réalité du terrain. Où sont leurs mercenaires ? Voilà leur matériel ! Voilà les prisonniers ! Le Tchad ne peut pas être changé par les armes.

Source : tchadenligne.com

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :