Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques jours après l'offensive avortée de l'UFR, les Tchadiens dans leur grande majorité digèrent très difficilement cette pilule.
Très différente de tous les échecs jusque-là enregistrés par la rébellion armée, cette défaite a eu la terrible particularité de voir un grand homme de la rébellion, je voudrais même dire un symbole de cette lutte armée contre le régime criminel et mafieux d'Idriss Deby Itno, tombé entre les mains de l'ennemi.

Si le traitement réservé au Colonel Hamouda et ses hommes n'était pas une surprise, l'exploitation faite de leurs images de prisonniers de guerre avec la complicité d'une presse internationale très complaisante est tout aussi écœurante. Traité comme un vulgaire bandit, le Colonel Hamouda a sauvé l'honneur en répondant avec beaucoup de dignité et de fierté de rang d'un grand soldat. Malgré tout, ces images qui tournent en boucle à la Télé-Itno restent insoutenables. L'amertume se cache difficilement sur le visage de chacun d'entre nous et très courageusement, nous rassemblons nos forces pour continuer la lutte.

En effet, la lutte doit continuer. Plusieurs compatriotes sont déjà montés au créneau pour appuyer avec force cette option. L'objectif étant dans un premier temps de remonter le moral de certains sympathisants très affectés par cette tournure éphémère des événements. Il va sans dire que des questions taraudent l'esprit de tout un chacun sur cette débâcle prématurée. Tout le monde cherche à comprendre le comment du pourquoi.

L'échec de la prise de N'djaména en février 2008 a été imputé au chef du RFC, Monsieur Timane Erdimi et c'est le Général Mahamat Nouri qui en a fait les frais. Ce n'est un secret pour personne que Timane et ses ex-camarades (Issakha Diar, Allafouza Loni, ...etc.) ont intentionnellement fait avorté le coup du février 2008.
La conséquence immédiate a été l'éclatement de l'alliance nationale et le morcellement de la rébellion de l'Est. Mais convaincus qu'unis ils parviendront à chasser le dictateur de N'djaména, les principaux leaders de la rébellion avaient pris le temps qu'il fallait pour s'unir autour d'une structure politique et militaire. L'UFR est née de ces concertations.

A la surprise générale, Timane Erdimi a été désigné président de l'UFR. Comment est ce possible vu son poids militaire ? Il faut dire que ce dernier a manœuvré fort en coulisse pour faire avaler aux parrains Soudanais des couleuvres sordides. On a servi à tour de bras et à qui voulait le prendre, que Timane chef de la rébellion, Deby ne dormirait pas, qu'une défection massive allait s'opérer dans le clan zaghawa, que le MJE plus lié à Mahamat Ali Abdallah hésiterait à mourir pour Deby, ...etc. Ce dernier pour faire taire tous ses rumeurs va poser des actes forts : assassinat de la sœur cadette des Erdimi, empoisonnement puis emprisonnement de Mahamat Ali Abdallah.

Au niveau des combattants tout comme chez les sympathisants, l'éventualité de remplacer Deby par Timane a indéniablement cassé un vis qu'on peut appeler ici la fougue. Comme me disait un jeune homme très en vue dans la blogosphère tchadienne : «notre lutte s'inscrit d'abord contre la zaghawacratie, il nous est inimaginable de voir Timane Erdimi à la place de Deby, même pour une minute».


 

Cette question a été subtilement et silencieusement tranchée, on s'occupe d'abord de Deby et ensuite nous nous pencherons sur le cas Timane. Alors, tout le monde a fait semblant d'accepter le neveu de Deby, bien connu de tous les Tchadiens pour ses grandes responsabilités dans la dérive criminelle et mafieuse du régime de N'djaména. Tom Erdimi, le frère jumeau, exilé au USA depuis 2005, passe tout son temps à suivre le cour de la bourse et consulter ses multiples comptes bancaires sur Internet. Les milliards amassés en 15 ans aux cotés de leur oncle Deby, ont été blanchis au fur et à mesure aux USA, Afrique du Sud, Angola, Burkina Faso, etc.

Seul Ahmat Hassaballah Soubiane alias bavure, le chef du FSR, n'a pas voulu jouer cette hypocrisie. Lui qui a été trompé une fois par Deby en 1990, n'est plus prêt pour recommencer avec le neveu, Timane Erdimi. Avait-il eu raison de ne pas participer à cette offensive ? Ce n'est pas sur car les informations crédibles faisaient état d'une tentative tardive de sa part d'un retour à l'UFR.

La question qui s'impose maintenant à l'UFR, est de savoir si Timane Erdimi ne doit pas rendre le tablier ? Précisons que jamais la rébellion n'a mené une aussi piètre prestation. On se rappelle des combats de hadjar marfaïne, hadjar mérame, Abougoulem, N'djaména, Am-zoer, ...etc. Faites un tour sur Youtube et vous constaterez que la fougue des combattants pour botter le cul des hommes de Deby était à son paroxysme. Les combattants lançaient des youyous et esquissaient même des pas de danse, d'autres anticipaient carrément leurs condoléances au régime fantôche de Deby (MPS Kalawa).

Or cette fois-ci, avec l'UFR à sa tête Timane Erdimi, ce fut un mystère. Ça a duré le temps d'une douche. Pourquoi ? La puissance du feu opposée par les hommes de Deby n'explique pas tout. Car, dans les combats précédents, le déséquilibre était encore plus grand et pourtant les hommes de Deby ont été correctement cuisinés. Alors qu'est ce qui n'a pas cloché à Am-dam ?

La réponse est peut-être au niveau de la population de N'djaména qui est sortie massivement répondre à l'appel du Tyran Deby. Cette même population qui avant hier accueillait les forces de la CMU comme des véritables libérateurs, qu'hier encore était prête à vider la ville pour abandonner le maître des séants, est aujourd'hui complètement retournée et scandait « on veut la paix, abat les mercenaires, El béchir hors du Tchad».

Même si on sait que de nature la population suit là où tourne le vent, il est clair que la cote de confiance de l'UFR a subi un coup terrible qui risque de lui être fatal. Comme l'exprimait avec beaucoup de sérénité et de liberté cet homme le jour de la manifestation : « si c'est pour remplacer Deby par Timane, il vaut mieux arrêter cette guerre, car en définitif ils meurent pour la continuité du Debysme». Décidément !

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0