Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la fanfaronnade devant les partis politiques, où il a voulu faire une grosse récupération des événements historiques entre le Tchad et la Libye, Idriss Deby comme les Ndjaménois le disent, est sorti de sa bouteille, pour atterrir et se dégonfler complètement.

Il a ainsi réalisé, qui l’a amené au pouvoir, et qui le maintient; alors le discours de ce matin contre le Soudan est devenu beaucoup plus doux ; tout aussi doux également envers l’occupant libyen d’hier, dont l’armée de 5.000 chars avait été frappée et écrasée (dixit Deby); lequel ex-occupant est devenu, tenez vous  bien : «  un pays ami qui aurait pu mieux se comporter… », presque des excuses à Kaddafi ! Comme quoi, il en faut bien plus pour revendiquer et assumer un héritage de combat et d’engagement.

La cérémonie de ce matin avait des aspects pathétiques, un gouvernement qui lance un mot d’ordre contre le Soudan, qui déclare retirer sa confiance à l’UA, et qui pourtant n’est pas capable de rompre ses relations diplomatiques avec le pays ennemi, « qui veut envahir le Tchad », ce « Tchad qui n’est pas le prolongement du Soudan…. ». Tiens, tiens, cela ne vous rappelle pas quelque chose ? …Attention les gars, Deby aurait-il retrouvé sa lucidité ?…

Beaucoup parmi les politiciens qui ont déclaré leur patriotisme et insulté les responsables de l’UFR, beaucoup ont été les pires mercenaires que le Tchad a connu, la plupart étaient planqués en Libye, ont bouffé l’argent de Kadhafi et ont cautionné l’occupation du Tchad par l’armée libyenne et ses 10.000 hommes. Jusqu’à preuve du contraire, l’armée soudanaise n’a jamais occupé le Tchad.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :