Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les forces de la résistance nationale se sont bien installées à l'Est du Tchad, dans une zone située non loin des grandes villes comme Abéché et Mongo où Idriss Deby Itno a concentré l'essentiel de ses forces combattantes. Des informations de toutes natures ont circulé ces dernières 48 heures sur l'état d'esprit des forces gouvernementales.
Si d'un côté des mesures tendant à évacuer les familles se poursuivent, on a aussi signalé qu'une barrière militaire a été érigée à quelques dizaines de kilomètres de ces villes pour empêcher dit-on un repli désordonné sur N'djaména.

La rébellion quant à elle avance doucement, surement et se trouve à des petites distances des forces régulières. Ces dernières auraient quitté finalement leurs positions pour aller à la rencontre des forces de l'UFR. Tout porte à croire que nous allons assister à un terrible choc dans les heures à venir, si ce n'est pas déjà le cas. Une réédition des combats d'Abougoulem en quelque sorte. Rappelons que les hommes de Deby ont été décimés à Abougoulem mais face à la durée des combats qui se sont poursuivis sur plusieurs jours, les hommes du Général Mahamat Nouri étaient à bout de souffle et s'étaient retirés pour revenir trois mois plus tard en février 2008. La suite vous la connaissez.

Deby a donc réussi à faire bouger ses hommes. Jouant sur l'effectif, il enverra par vagues successives ses soldats à l'abattoir de l'UFR. Misant sur la fatigue  probable, Deby espére ainsi se tirer d'affaire pour quelques temps encore si jamais ça marche. Sauf que cette fois-ci, il oublie que la rébellion aussi a quadruplé son effectif et s'organise autrement qu'en février 2008. RFI qui puise ses infos auprès des forces françaises sur place au Tchad a relevé que plusieurs centaines d'autres véhicules sont stationnés à la frontière et prêts à entrer en action. C'est  dire que les renforts sont déjà disponibles et qu'il n'y aura pas de répit pour Deby non plus.

Toutefois, le paramètre capital dans cette ultime réisistance d'Idriss Deby reste inconstestablement le moral et la combattivité des ses hommes. C'est ce que nous saurons dans les heures à venir.

A suivre...     
Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0