Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


La nouvelle courrait depuis quelque temps déjà dans tout le pays, Idriss Deby Itno cherchait un Com. chef digne de ce nom. Seulement voilà, l'occupant de ce poste aux intérêts multi-dimensionnels n'est autre que son propre neveu, le Général Abderehim Bahar. Or, de neveu, Idriss Deby Itno en a vu bien d'autres.

Sachant la situation volcanique qui prévaut à l'Est du pays, les sentiments familiaux sont vite relégués temporairement au second plan. Car l'heure est grave et Deby en est très conscient. En outre, il sait bien que sa communauté très militarisée est aujourd'hui à genou avec un moral au plus bas. Deby ne peut donc que s'appuyer sur une autre communauté, en l'occurrence les arabes, pour essayer de rééquilibrer un peu soit-il la barre. Et cela malgré les risques politiques qu'engendre le contrôle d'un poste aussi stratégique que l'état major général des armées.

Mais la réalité est celle que tout le monde connait si bien, du moins sur les champs de bataille, le Général Abderahim Bahar a toujours été le premier à tailler la route dès que les choses commencent à être plus sérieuses. Tel oncle, tel neveu me direz-vous !

Pour affronter et éventuellement vaincre les rebelles de l'Est, il faut sans nul doute un autre Général que Abderehim Bahar. Mahamat Ali Abdallah étant hors course (il ne s'est toujours pas remis de son empoisonnement) et surtout quand on prend en considération le facteur Timane Erdimi, on peut dire sans se tromper que Deby panique mais reste bon joueur. Les jours à venir nous édifieront si les hommes du Général Bahar obéiront au nouveau CEMGA et quelle sera sa réelle marge de manœuvre.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0