Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les informations qui nous parviennent de l'Est du pays font état d'un mouvement important de véhicules de l'UFR depuis la nuit du lundi 21 Avril dernier. On apprend qu'une dizaine de colonnes d'environ 80 véhicules lourdement armés auraient pris trois directions différentes. Tout semble à croire que l'UFR va ouvrir simultanément trois fronts qui pourraient être de l'avis de certains « spécialistes » :

Front 1 : Iriba – Guéréda – Biltine - Abéché

Front 2 : Adré – Am-zoer - Abéché

Front 3 : Goz-beida - Am-dam - Mongo

Tout devrait se passer très vite, la force de frappe sera sans commune mesure. Les forces de l'UFR comptent ainsi prendre de court l'aviation de Deby et créer un embarras de choix qui va désorienter complètement l'état major gouvernemental.

Comme nous le savons, le verrou de la capitale N'djaména reste la ville d'Abéché et de Mongo. Dans ces deux villes, Idriss Deby a amassé l'essentiel de ses troupes. Cependant, les ¾ ne sont pas prêtes à se sacrifier pour le régime. Leur apport est fonction de la résistance opposée aux assauts des forces de l'UFR. C'est pourquoi, un premier plan de repli sur Ngoura et Massakory est clairement affiché et ne concerne que certaines unités, essentiellement composées des fidèles au régime. Autrement dit, inutile de s'emcombrer avec des gens pas sure et qui ne servent qu'en réalité que de chair à canon.

Cette situation confuse alimente toutes sortes de rumeurs et a créé un important malaise entre les troupes aussi bien à Abéché qu'à Mongo. En plus et comme toujours, on a noté une discrimination criarde dans l'alimentation des troupes. Quand les fidèles de Deby mangent et boivent du thé chaud dans des thermos, les autres sont obligés de forcer les domiciles pour avoir de l'eau et de quoi mettre sous la dent.

C'est dans ce contexte de famine que le Secrétaire d'Etat à la défense, Hassane Saleh aldjinedi a dû se rendre en urgence à Mongo où il a été accueilli avec des cris de détresse des combattants. Sur place, il a promis que tout sera réglé dans les 48 heures et que tout le monde aura en abondance eau et nourriture.

Le moral déjà faible de ce supplétif de l'armée clanique de Deby a subi un coup décisif et tout porte à croire que les ralliements seront massifs. Il n'est pas non plus exclus que des rébellions internes soient nées dans les jours à venir.

A suivre...

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :