Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Quelle mouche a piqué Oumar El Béchir ? Le choix de la désignation de Timan Erdimi à la tête de l’UFR est perçu par la majorité de la classe politique tchadienne comme une cuisante défaite non seulement pour l’opposition armée de l’Est mais aussi pour l’avenir du peuple du pays de Toumai.

Depuis la création de la rébellion soudanaise du Darfour en majorité Zaghawa, le régime soudanais a tenté de finir avec Deby puisqu’il le considère en étant le principal responsable du conflit du Darfour. Selon le gouvernement de Khartoum, les rebelles soudanais ont été armés et entretenus par les proches du président tchadien. En outre, El Béchir est bêtement convaincu que les rebelles tchadiens, sans une complicité dans le rang de l’ANT ne parviendraient pas à déloger Deby du palais rose de N’djamena. Pour cela il faut trouver des moyens plus efficaces.

Apres avoir épuisé toutes les cartes à sa possession, El Béchir a désigné Timan à la tête de l’UFR pour espérer les désertions massives au sein des gardes présidentielles de Deby. A mon avis, le régime soudanais s’est naïvement trompé de faire ce choix inacceptable. Changer Timan par Idriss Deby ce n’est pas une solution adéquate pour mettre anéantir le MPS et le JEM de Khalil Ibrahim (un mouvement considéré comme une milice supplétive de l’ANT).

Il faut reconnaître que Timan avait toutes les mauvaises caractéristiques de Deby. A savoir le détournement des biens publics, le favoritisme, le clanisme, l’escroquerie, diviser pour mieux régner, manipulations, achat des consciences, la liste est longue. Timan comme son oncle, il sait bien convaincre les gens en utilisant tous les moyens possibles. Deby dans sa lutte contre la rébellion il n’hésite pas à répéter milles fois les mêmes paroles à ces officiers « sans moi, c’est le chaos. Quand vous laissez les rebelles prendre le pouvoir, vous allez subir les mêmes barbaries de la DDS des années 80 ». C’est une arme très solide pour convaincre certains réticents. Son neveu Timan n’a jamais cessé de dire aux soudanais qu’il est très proche du cercle de Deby : « Moi, j’ai des milliers des complices dans l’armée de Deby, même au sein des gardes présidentiels, ils sont prêts à tout moment pour exploser le palais rose. Si vous me souteniez en me nommant à la tête de la rébellion, tous les Zaghawa vont déserter et ils ne nous combattront pas, comme ça le régime va s’écrouler comme un château de cartes, donc sans moi les rebelles ne pourraient jamais gagner la guerre ».

 

L’opposition tchadienne est d’accord sur un seul point ; faire partir Deby et son système mafieux qui est initié par Timan Erdimi dans les années 90. Faut-il accepter à n’importe quel prix ? Il faut reconnaître que tout le monde est conscient de la dégradation de notre pays par le régime despotique de Deby. Ce dictateur est connu grâce à son incapacité d’œuvrer une politique démocratiquement fiable pour sortir le pays du sous-développement et de la guerre.

Depuis l’indépendance, le pays n’a jamais connu la paix. Les causes de la guerre au Tchad sont diverses ; certaines personnes prennent le chemin de la rébellion à cause d’humiliation et d’injustice de la dictature, par contre d’autres se rebellent parce qu’ils veulent instaurer un régime plus tribal que celui d’actuel pour but de favoriser leurs parents et piller l’Etat, c’est le cas des jumeaux.

Même les animaux savent que Timan a pris les armes pour but de prendre le fauteuil de son oncle (Deby) mais pas pour instaurer la démocratie dans le pays. Je pense qu’on n’a pas besoin d’avoir un doctorat de mécanique pour le comprendre. Personne ne pourra me dire le contraire. D’ailleurs, toutes les analyses des spécialistes de la politique tchadienne du monde et du Tchad ont montré que Timan a joué un rôle très important et déterminant sous l’administration Deby entre 1990 et 2004.
A l’époque, la majorité des ministres, des PDG et des préfets ne peuvent être nommés sans l’accord de Timan. Certes la nomination n’est pas gratuite. En contre partie il reçoit quelques millions de francs, une sorte de pot-de-vin à la tchadienne. Je pense que personne ne pourra croire que Timan va changer un jour le Tchad. Un proverbe africain dit : « le séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau ne le transforme point en crocodile ». Donc un escroc restera toujours un escroc. Il existe plusieurs questions sans réponses :


- Pourquoi les principaux chefs de la rébellion tchadienne (Nourri et Adouma) ont-ils accepté la désignation d’un despote issu d’un mouvement très minoritaire possédant seulement moins de 250 homme sur le terrain à la tête de l’UFR, alors que eux disposaient chacun des milliers d’hommes ?


- Si Timan est sérieux et qu’il est de bonne foi pour l’unité de l’opposition armée, pourquoi a-t-il déjoué avec acharnement (avant la création de l’UFR) toutes les tentatives de la création d’un grand mouvement réunissant tous les rebelles ?


- Pourquoi les opposants de l’Est croient-ils à un changement de régime au Tchad avec un détourneur des biens publics qui insultait ouvertement des ethnies sur son site poubelle Tchadactuel ?


- Le fauteuil présidentiel est-il réservé pour un seul clan ?


- Pourquoi accepterons-nous aux périls de nos vies d’être utilisé par le neveu de Deby dans sa lutte contre le pouvoir de son oncle ?


- Pourquoi certains opposants bien connu des tchadiens se transforment en griot, se mettent derrière une personne qui a pillé et détruit le pays avec son oncle pendant 15 ans ?


- Pourquoi personne ne parle de la politique de Timan de diviser pour mieux régner depuis son nomination à la tête de l’UFR ?


- Pourquoi y a-t-il des problèmes internes au sein des principaux mouvements rebelles (FSR, UFDD, UFCD) juste peu après la création de l’UFR ?


- Pourquoi tous les frères de Timan vivent tranquillement en occident dans des villas chics alors que des pauvres tchadiens meurent pour lui ?


- Pourquoi n’y a-t-il pas eu des désertions massives des Zaghawa dans l’armée de Deby alors que Timan a été choisi à la tête de la rébellion pour cette raison ?


- Pourquoi n’y a-t-il pas eu de brassage total des groupes rebelles à quelques mois de la création de l’UFR ?

 

Il est vraiment dingue de mourir pour une personne qui est déjà connu pour sa négation notoire pour notre cher pays. Il est temps de prendre conscience afin de comprendre que Deby=Timan=échec donc nous prions pour que l’homme qui remplacera Deby soit un démocrate, nouveau, honnête et sain.

 

Un tchadien qui dit la vérité


Djiddo Moctar

djiddomoctar@yahoo.fr

N’djamena (Tchad)

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0