Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la bande défilante du site tchadactuel, on peut lire ceci : « Dans un communiqué transmis par une ONG, celle-ci qualifie d'illégal et d'illégitime le parlement tchadien. Elle s'apprêterait aussi à déposer une plainte contre Deby, ses proches et ses protégés pour détournement des biens publics. L'ONG a recensé au total plus 132 immeubles et appartements appartenant à Deby, ses épouses et ses proches en France et en Belgique».

Cette information capitale, réduite à sa plus simple expression par celui qui l'a rédigée, pèse lourdement sur cette bande qui l'a supporte difficilement. Il est certain que l'info n'est pas passée inaperçue. La preuve !

On comprend pourquoi Monsieur Bérémadji Félix alias Tom Erdimi qui est d'habitude si prompt à nous servir ses « brèves de N'djaména » quand il dispose d'informations qui acculent le pouvoir de son oncle Idriss Deby Itno, a préféré cette fois-ci se limiter à la bande défilante.

Plus grave, le communiqué en question a été censuré, il en est de même pour le nom de cette vaillante ONG. On aurait évidemment souhaité prendre connaissance de l'intégralité du texte et qui sait, d'autres noms auraient pu être cités dans le fameux document. Des noms qui, à l'évidence, ne souffrent d'aucune contestation tellement que le flagrant délit est patent. Il ne peut être autrement quand on sait que nos deux jumeaux nationaux se sont chargés du bradage des deux mamelles de l'économie tchadienne à savoir la Cotontchad et le projet pétrolier.

En attendant la publication prochaine dudit document, on se permet d'ores et déjà d'ajouter à la bande défilante de tchadactuel d'autres destinations tels que les USA (Boston), Canada (Hamilton), Abidjan, Burkina Faso, Dakar, Angola où nos francs se sont logés en toute sécurité.

En 2005 déjà, nos brillants confrères de Zoomtchad tiraient sur la sonnette d'alarme en publiant un dossier "zoom sur le régime Deby" qui consacre une partie sur « l'enrichissement d'une élite à la paupérisation des masses » que nous vous invitons à relire. Notre blog va s'activer à son tour pour mettre à jour ces informations et sollicite par la même occasion votre contribution.



De l'enrichissement d'une élite à la paupérisation des masses.
Source
: zoomtchad.com

C'est la descente aux enfers pour le peuple, tout le monde manque de tout et se plaint sans cesse. C'est la croix et la bannière pour un Tchadien d'assurer les 3 repas quotidiens. L'exode rural s'est amplifié à cause de l'abandon du reste du Tchad, quant à N'djaména, c'est un gros village sale où il n'y a ni eau ni électricité où l'anarchie est à chaque coin de rue.

Mais comble de paradoxe, une certaine élite au pouvoir tirant profit de tous les trafics en tout genre énoncés plus haut, de tous les fruits de multiples bradages, cette élite qui gouverne est la plus riche que le Tchad n'ait jamais eu.

En 15 ans, le nombre de personnes qui possèdent des biens en France, aux USA, au Canada, est hallucinant. Jugez-en : Idriss Deby est le premier président Tchadien à posséder en France, plus précisément à Nice un hôtel particulier, une grande résidence à Monaco et une autre en grande banlieue parisienne. Son épouse Halimé est installée à Courbevoie. M Abderahmane Moussa a acquis un pavillon, M Raymond Batchiret ex-président de la Cour suprême et par ailleurs époux de la belle sœur de Deby installé à Blois, l'ex-ambassadeur du Tchad à Paris M Mahamoud Hissein, ainsi que son frère ex-trésorier général M Hissein Mahamoud, M Babikir Korom époux de la belle soeur de Deby, eh bien tout ce beau monde a aujourd'hui qui des appartements qui des pavillons en France, aux USA. Nous pouvons citer M Ahmat Hassaballah Soubiane, les frères Erdimis et bien d'autres, par exemple les hommes d'affaires proches du régime, Abakar Manani Conseiller pour les affaires présidentielles a aussi un pavillon.

Lien pour lire l'intégralité de l'article

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0