Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis quelques jours, Idriss Deby Itno se fait rare, on ne le voit pas souvent, en tout cas pas comme d'habitude. Le président de la République s'enferme pour de longues durées, perturbant ainsi tous ses rendez-vous officiels. Le protocole de la présidence ne sait plus quoi faire et surtout quelle excuse présenter à tous ces nombreux hôtes qui se déplacent chaque jour pour rien.

Au palais présidentiel, le personnel s'interroge. Où se terre Monsieur Deby ? Deby est-il malade ? Est-il inquiet pour son pouvoir ou est-il seulement perturber par ce qui se trame à l'Est du pays ? Autant de questions qui taraudent l'esprit des fonctionnaires du palais présidentiel. Les plus proches collaborateurs affichent tout de même un sourire rassurant et se contentent de repondre : « le président réfléchit ». Autant dire que Deby est entré en "Khaloua" ! Quant à son lieu de refuge, on plaisante en laissant entendre qu'il est en lieu très sur, entendez par là, le bunker présidentiel.

A première lecture de cette tragicomédie, cela nous paraît vraiment marrant. Mais quand on s'y penche plus sérieusement, on s'aperçoit que c'est très véridique et hautement révélateur. Idriss Deby Itno doit aujourd'hui réfléchir sur sa gestion calamiteuse à la tête de l'Etat tchadien, il doit réfléchir sur ses innombrables trahisons et surtout réfléchir sur ses crimes odieux.

L'heure est très grave et cela Idriss Deby ne l'ignore pas. Il sait aujourd'hui plus qu'hier que ses jours sont désormais comptés. C'est un véritable compte à rebours qu'il vit enfermer dans sa chambre obscure. Tel un condamné à mort qui attend son heure d'exécution, Idriss Deby Itno voit défiler dans sa tête toutes ses bêtises cruelles commises depuis sa naissance. S'il peut arrêter le temps, il n'hésitera pas un instant.
 
Le temps passe inéluctablement et chaque jour que Dieu fait, les rangs de son armée se dispersent. Ses soldats désertent les camps militaires et regagnent la rébellion sous le nez et la barbe de ses fidèles sur-armés qui montent la garde. Ceux-là même se posent beaucoup de questions sur leur avenir dans le Tchad de l'après Deby. Certains ont vite compris et enjambent depuis la frontière pour regagner le front anti-Deby. Ce dernier, tel un rouleau compresseur, gronde et fait trembler la terre, il est prêt à dévorer n'importe quel monstre humain ou surnaturel.

Décidément, c'est l'heure de la vérité. Idriss Deby devenu Itno entre temps, son clan et tous leurs subordonnés sont face à leur destin qui s'annonce tragique. Mais Dieu reste le seul maître et seule sa volonté s'appliquera. Qu'il protège et soutienne les combattants de l'UFR.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0