Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite au coup d'Etat opéré contre le président démocratiquement élu de Magadascar, Marc Ravalomanana, l'Union Africaine a appliqué sa règle en la matière qui consiste à suspendre le pays en question jusqu'au retour d'une vie politique démocratique et Constitutionnelle.

Le nouveau homme fort de la grande île n'a pas tardé pour retorquer à la décision de l'UA. Le président désigné de la période transitoire, Monsieur Ange Andry  Rajoelina, n'est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire :
" Les Malgaches ne sont pas des Africains et ne sentent donc pas concernés par les décisions de l'organisation l'unité africaine. Ange Rajoelina demande à l'UA de s'occuper de ses propres affaires. En revanche, parlant de régime démcoratique, il conseille l'UA de régler d'abord le cas de son président en exercice, le Colonel Khadafi, qui n'a encore jamais organisé une élection dans son pays".

Une pîque malgache qui fera mal mais risque d'être encaissée dans le silence. Quant à lui, le président l'UA, le Colonel Khadafi, continue d'apporter son soutien "continental" aux régimes putschistes. C'est le cas de la Mauritanie où le Général Abdel-aziz a reçu le mois dernier sa bénédiction et est presque sur d'être élu en juin prochain.

Les deux Guinée, Conakry et Bissau, ont déjà reçu la visite du guide Libyen qui, fidèle à ses idées obscures, n'a pas manqué d'écorcher la démocratie "occidentale" source de tous les maux du continent africain selon lui. Même le Niger où le processus démocratique est suspendu à la fin du mandat du président Mamadou Tandja, n'a pas été épargné, Khadafi a clairement invité le Président Nigérien a modifié la Constitution pour s'éterniser au pouvoir.

Que dira demain Khadafi quand son poulain, le président Idriss Deby Itno sera chassé du pouvoir ? 

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0