Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Dans une "interview-publicité" publiée chez quelques uns de nos confrères blogueurs, nous avons eu la surprise de notre vie de lire certains propos quelque peu désobligeants tenus par Monsieur Bourma Daoud Ahmad. C'est le moins qu'on puisse dire car Monsieur Bourma que nous respectons, avait lui-même annoncé les couleurs en avertissant les lecteurs que ses confidences allaient les surprendre. Eh bien, c'est notre cas. Toutefois, nous ne comptons pas revenir en détail sur cette longue interview publicitaire digne de l'ére Alwihda.

"...Pour ce qui est de la sincérité de M. Timan, je vais vous faire une confidence qui va peut être vous surprendre c’est-à-dire qu’au Tchad, je ne le connaissais que de nom et la première fois où je l’ai rencontré c’est durant mon premier séjour à l’Est du pays. Durant ce séjour, j’ai eu beaucoup de séances de travail avec lui et c’est à partir de là que j’ai été convaincu de son programme et de sa vision pour le Tchad.....".

C'est tout simplement renversant ! On pensait qu'on a tout vu et entendu mais décidement que nenni. Dire que je ne le connaissais que de nom et donc je peux ignorer les 15 années d'implications et d'imbrications de Timane Erdimi dans ce régime criminel d'Idriss Deby Itno, est tout de même choquant, indigne et irresponsable.
Parfois, il vaut mieux se taire sinon bien tourner sa langue avant de parler. Des raisons plus acceptables pour soutenir le président de l'UFR ne manquent certainement pas. Par exemple, son engagement dans la lutte armée contre son oncle Idriss Deby peut être considéré comme une sorte de rachat en attendant d'autres actes de repentance.

Quand on relie les nombreux articles publiés jusque-là par Monsieur Bourma Daoud, on apprend beaucoup de choses sur Deby et son système famieux et criminel. Et pourtant, Idriss Deby vous ne le connaissez que de nom aussi, il n'est pas votre copain et vous n'aviez jamais servi sous ses ordres. Alors quelle est cette logique de dire que je ne le connaissais que de nom et donc il a été bon ?

Que faites-vous de toutes leurs (Tom et Timane) responsabilités (crimes et détournements) auprès de Deby ? Avez-vous l'intention de les balancer dans les poubelles ? Vous demandez que Hissein Habré et son régime répondent de leurs actes mais vous donnez à Timane Erdimi et ses gladiateurs une occasion en or pour entrer dans l'histoire. C'est donc ça votre conception de l'impunité, bien sélective tout de même !

Nous avons aussi appris que vous êtes membre de l'UFR. On se demande bien depuis quand ? Nous avons dû revoir tous les communiqués de l'UFR mais malheureusement votre nom n'apparaît nulle part !
Alors, quand vous nous parlez de beaucoup de séances de travail avec le président de l'UFR, on se demande bien à quel titre ? Mieux, vous nous parlez déjà du programme politique de Monsieur Timane Erdimi et de sa vision pour le Tchad. Là, vous nous faites vraiment rigoler. L'UFR n'est pas le RFC et demain la transition ne sera pas sous la coupe taillée du parti de son président. Devrons-nous inquiéter de ce dérapage précoce ?

"... l
e système de Déby c’est Déby lui-même. Il est bien vrai qu’à une certaine période M. Timan et beaucoup d’autres cadres de différentes régions du pays ont créé ce que certains appelaient déjà « la mouvance présidentielle ». L’objectif de ce groupe de cadres étant d’aider le président Déby à mieux gérer le pays et à le préparer sur la voie démocratique..."


L'empreinte des frères Erdimi et celle de la communauté Zaghawa en générale dans l'éffondrement du Tchad actuel est indélébile. Deby à sa part personnelle et les Erdimi ont les siennes. Ce sont des faits que beaucoup de compatriotes ont eu à démontrer dans d'innombrables articles et dont vous ne pouvez l'ignorer. Si vous acceptez une tâche pareille de la part de Monsieur Timane Erdimi, vous risquerez de vous salir et le prix à payer sera très cher.

Sinon comme vous l'avez si bien souligné : "... le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument...", on espère sincèrement que ce n'est pas encore votre cas car vous cotoyez un président en puissance qui dispose déjà un certain pouvoir qui sera appelé à ce renforcer durant la transition.

A suivre...

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0