Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le 18 février dernier, Nicolas Sarkozy a fait une déclaration juste après son fameux sommet social organisé à l'Elysée. Un incident passé inaperçu a pourtant mis hors de lui le président français.

En effet, alors qu'il enregistre son intervention sur la situation sociale du pays, le réalisateur aux manettes ce soir-là, Gilles Amado, l'un des cracks du métier qui officie pour TF1, se rend compte que l'enregistrement n'est pas lancé et que le chef de l'Etat parle dans le vide depuis plusieurs minutes...

Evidemment pannique générale dans la régie et à l'Elysée, où Nicolas Sarkozy poursuit son discours, plein de convictions. Gilles Amado tente d'expliquer aux Conseillers du président qu'il faut stopper l'enregistrement et recommencer, mais personne ne bouge alors Nicolas Sarkozy continue son allucution.... dans le vide.

Finalement, un très courageux technicien se devoue. Il avance vers le chef de l'Etat, marchant sur des oeufs, et s'en va interrompre le président, toujours entrain de déclamer... dans le vide et lui apprend qu'il y a petit souci technique : de tout ce qu'il a dit, rien n'a été enregistré.

Avec la retenue qu'on lui connaît, Nicolas Sarkozy explose, pique un coup de sang de quelques instants et lâche, selon Le Point : "démerdez-vous ! je ne la refais pas !". Une fois calmée, il se résigne finalement à recommencer la prise. Pas d'autre choix, évidemment. Il est quasiment 20h lorsqu'il termine enfin la seconde prise qui sera la bonne. Les journaux télévisés de TF1 et France2 auront bien du Sarko au menu.

Mais l'incident n'est naturellement pas restée là. Que nenni ! Toujours au top de l'énervement, Nicolas Sarkozy qui ne s'est toujours pas remis de cette erreur humaine - technique, appelle le soir même Jean-claude Dassier, le patron de l'information de TF1, et lui demande gentiment des explications quant à la bourde de son équipe. D'après certaines sources, cet entretien fut bref, mais ... très viril !

l'incident confirmé par la chaîne, s'est finalement clos sur une lettre d'excuses ebvoyée à l'Elysée par Jean-claude Dassier et Nonce Paolini, le PDG de la chaîne.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :