Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Idriss Deby est venu à Paris accompagné d’Ismael Chaibo, DG de l’ANS (Police politique), de Mahamat Saleh Adoum (Griot à la tête du MPS), de Bichara Issa (un autre griot Béni oui oui), de son Médecin Hassan Mahamat Hassan, de Tahir Erda (COM GR adjoint et c’est la première fois), de son aide de camp et naturellement de son épouse de secrétaire particulier Hinda Deby Itno.


Voulant faire de sa visite privée une visite officielle, une fin de non recevoir nette lui a été signifiée. De tous les officiels Français, seul Bruno Joubert a accepté de le recevoir. Les autorités Français sont acculées par l’affaire Ibni Oumar, elles n’ont pas pardonné à Deby sa disparition ; toutes ont demandé à Deby de faire rapidement la clarté sur l’affaire au risque d’en assumer les graves conséquences.


Sur le plan militaire, Idriss Deby est fou de colère. Car toutes les carcasses qu’il a fait venir de l’Ukraine sont tombées presque toutes en panne après son marathon au sud du pays et pas moyen de les réparer. La rébellion doit surement être mecontente car au lieu de récupérer des trucs flambants neufs, elle se contentera de la vielle quincaillerie que personne n’est prête à défendre.


Deby rentre sauf changement des dernières minutes aujourd’hui sur N’djamena plus malade qu’à son arrivée. Il est conscient qu’il aura des gros problèmes avec ses propres parents les Zaghawas avant de faire fasse à la rébellion. La résistance doit désormais designer son chef et venir de chasser Idriss qui réfléchit à sa mort ou à son pays d’exil.


Par Tahir Bechibo

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0