Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Il y a quelques jours, blogs et sites Internet publiaient des photos des sympathisants du régime impopulaire de N'djaména, présentés comme des agents de renseignements en service en Europe et particulièrement à Londres et à Paris.


Sans pour autant mettre en cause la crédibilité de ces informations et encore moins une quelconque manière pour nous de couvrir ces compatriotes et adversaires politiques, nous pensons qu'il aurait été plus sérieux de la part des auteurs de ces écrits de nous édifier un peu plus sur l'identité de ces James Bond tropicaux, made in MPS.


En effet, nous voyons mal qu'un véritable agent de renseignements choisisse de s'exposer de la sorte, en publiant sa photo sur la toile à savoir le site Internet de la section MPS de Londres. On s'interroge donc logiquement sur l'intérêt d'un tel comportement ? On pense qu'en agissant de la sorte, ces personnes s'auto-neutralisent. Un agent secret est censé passer inaperçu et mieux, il doit être sympathique, épouser les causes des autres pour parvenir à les infiltrer, conquérir leur confiance afin de recueillir des confidences et autres informations susceptibles de servir utilement son camp. Apparemment, ce n'est la démarche en cours à Londres et Paris.


Aujourd'hui, rien que votre groupe ethnique vous catégorise à tort ou à raison. Mieux, dès que vous affichez votre appartenance politique (opposition démocratique, rebelle, exilé, mouvance présidentielle), vous êtes de facto catalogués et les gens vous gèrent. On vous sert que les sujets qui ne vous contrarient point.

 


Si vous êtes un proche du pouvoir, on ne vous parlera pas du pays qui sombre, de ces injustices ambiantes qui se déroulent à ciel ouvert, du mal de vivre des Tchadiens. Mais plutôt, on évoque avec vous des efforts qui sont entrepris par l'Etat pour redresser le pays et ramener la paix si chère à tout le monde.

 

Si vous êtes un sympathisants de la rébellion, un opposant en exil, eh bien, on vous dira que tout le monde attend la libération prochaine. Que la situation est intenable, que le peuple est dompté, affamé et asphyxié par une minorité négligeable voire des mercenaires venus du Soudan.

 

Ce comportement que vous avez certainement vécu, fait qu'aujourd'hui, partout où se rencontrent les Tchadiens, ils préfèrent, par civilité, limiter le dialogue aux généralités. Prudemment, les problèmes politiques du pays sont évoqués. Quand des camps antagonistes se croisent, les échanges sont limités au strict minimum sinon ils s'ignorent royalement.


En revanche, les débats sont régulièrement menés en interne, dans chaque camp, presque à huis-clos. Car discuter des problèmes politiques du Tchad, confronter les idées et les positions des uns et des autres, est devenue une chose délicate et très peu de personnes parviennent à mener un tel débat. Souvent ça tourne au vinaigre, on entend du n'importe quoi et boom ça explose. Voilà pourquoi, quelque part, la situation n'évolue guère dans notre pays et pour si peu que ce soit, on atteint les extrêmes.


Alors militer pour le MPS n'est pas chose interdite. Aussi, tout comme les mouvements rebelles ont leur représentation politique en Europe, il est tout à fait normal que le parti au pouvoir en fasse autant. D'ailleurs, il en a été ainsi depuis le temps des partis uniques. Le contraire aurait été absurde car si notre pays avait pu emprunter la voie démocratique, les partis politiques devraient aussi avoir leurs représentations afin de pouvoir conquérir les suffrages des compatriotes en cas d'élection.


Alors taxer « gratuitement » d'agents de renseignements des jeunes qui, parce que seulement issus des familles au pouvoir, est tout de même léger. Même s'il faut reconnaître que ces derniers sont souvent victimes du caractère mafieux du régime et se livrent à des actes ignobles qu'ils regretteront amèrement un jour. Beaucoup d'autres régimes de ce type contraignent ses membres à un comportement suicidaire. Le parti devient leur raison d'exister car on leur fait même croire que l'ethnie est en danger.


Les agents de renseignements du MPS existent aussi bien en Europe qu'à Khartoum et ils sont dans tous les milieux : militaires, politiques, expatriés, estudiantins, réfugiés, ...etc. On a tendance à minimiser la quantité et la qualité des informations recueillies par l'ANS. La méthode est très directe et les représailles sont aussi terribles que cruelles. On vous convoque et vous dites ce que vous savez. Si vous mentez ou pire vous refusez de vider votre sac, vous risquez d'être buté sur place sinon on vous donne une ultime chance pour vous informer et apporter la bonne nouvelle. Beaucoup ont été butés et aussi beaucoup sont ceux qui se sont résignés et espionnent même leur propre famille.


Il est impératif donc de démasquer et mettre hors d'état de nuire ces OO7 made in MPS. Ahmat Yacoub Dabio, Hassane Abdelkerim Bouyebri, Mansour Abbas pour ne citer que ceux-là, ont certainement renseigné le régime Deby avant de se rallier. Ces opposants d'hier seraient très actifs et se tirent les cheveux pour mériter la confiance de leur maître Deby. On imagine bien l'audition d'un rallié car entre les interlocuteurs et les patrons, le discours n'est toujours le même.

Ces ex-camarades sont depuis investis avec des moyens non négligeables pour reconquérir la place perdue par le MPS dans le cœur des Tchadiens de l'extérieur. Ces derniers, usant des nouvelles technologies de l'information et de la communication, constituent la principale force de dénonciation du régime Deby. Mansour Abbas et compagnie ont un carnet d'adresses non négligeable, les contacts n'ont pas été rompus semble t-il et c'est ce qui expliquerait ces derniers temps un activisme voilé en faveur du régime impopulaire de N'djaména.


Maintenant il revient aux différentes structures de l'opposition politique et militaire de se mobiliser davantage pour contenir cette offensive politique en direction de la communauté tchadienne de l'étranger mais aussi de la communauté internationale. Les communiqués de presse, les déclarations à la « Nation », les interviews ...etc. ne suffisent pas pour faire face aux espèces sonnantes et trébuchantes qui sont miroitées par le MPS. C'est une urgence !

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0