Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour un projet d’unification des forces.

Depuis plus d’un mois, les pourparlers sont encours. L’Alliance Nationale, née à la suite d’une signature d’un protocole d’accord, le 25 fevrier 2008, suite à l’echec de l’offensive du 01 fevrier 2008. La force de l’opposition armée repose sur son unification ; les politico-militaires en sont conscients. Plusieurs tentatives d’unification avaient été essayées, mais en vain. Aprés la violente bataille d’Abougoulem, en novembre 2007, l’UFDD seul a infligé une lourde perte à l’ennemi, mais faute de ravitaillement en hommes et materiels, les verts ont décroché. Une coalition militaire à été signée entre UFDD/F, l’UFDD et le RFC. Le Commandement Militaire unifié (CMU) a lancé l’offensive sur N’Djamena et la victoire etait decisive. La bataille militaire est gagnée mais celle de la politique a commencé entre les rebelles dés la rentrée à N’djamena. Chacun veut gouverner, donc ils décrochent en laissant Idriss Deby au pouvoir.

Eu egard, a cette nécessité absolue, tous les tchadiens et tchadiennes demandent l’unification des forces de l’opposition armée. Le processus d’unification est volontairement saboté par certains responsables politiques, la plupart font en quelques sorte le jeu de l’ennemi. Citons en tête l’exemple d’Adouma Hassaballah, président de l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie (UFCD), mouvement qui demande une unification totale des forces au cours des pourparlers encours.

Adouma joue un jeu dangereux. Les doutes planent sur lui. Adouma est un gendarme et ensuite policier, il a une vie modeste. C’est un en vérité un simple fonctionnaire subalterne, avec un salaire de misére, comme à l’habituel au Tchad. Il vit à Djamena avant d’aller au maquit, sa femme vit toujours à N’Djamena au quartier Amriguébé. Depuis un certain temps les rumeurs courent les artères de N’djamena, car sa femme qui utilisait le transport en commun, se retrouve au volant d’une voiture de haute game coûtant environ cinquante million de franc cfa. Elle, dit-on, a acheté trois villas à Ndjamena. Adouma a t-il détourné les biens de l’UFCD pour arroser sa famille à N’djamena ? Ou bien c’est le prix de son ralliement ?

Cet homme gagne plus depuis qu’il est président de l’UFCD, il n’a aucun avenir politique au Tchad, donc il n'a pas intérêt de voir Idriss Deby tombé. Il bloque les pourparlers en demandant une unification totale, alors que la grande composante de l’AN, l’UFDD n’a pas oublié la bésogne d’Adouma et de son bras droit Toumssi, en détournant d’enorme materiels de guerre destinés au renfort de la colonne qui se bat à N’djamena.
La rumeur selon laquelle Adouma et une partie de l’UFCD veut rallier se confirme. En demandant l’unification totale, Adouma n’a t il pas l’intention de rendre les forces à Idriss Deby ? Sa demande est déplacée et suspecte, car l’UFDD était l’unification de plusieurs forces, il a adhéré avec deux vehicules pour détouner une centaine des toyotas équipés des armes lourdes, Adouma a maladroitement trahi, en manquant du respect aux autres. Alors, il est capable de commettre une seconde besogne, ralliement contre un pot de vin, la rumeur de N’djamena estime à 200 millions de dollars, l’UFCD ne dispose pas un tel budget pour être détournée.

Cette attitude peut donner raison à l’Alliance Nationale qui propose une nouvelle formule d’unification, pour eviter les détournements des materiels et équiper son ethnie et s’imposer dans le but de faire fortune. Le colonel Adouma Hassaballah ne peut être compté comme opposant, il semble jouer le jeu de Deby au sein de l’opposition, comme Timan Erdimi.

Timan cherche à jouer au malin Biliate, pour lui et son clan, Deby doit être remplacé par un Biliate. Au contraire, il préfere Idriss Deby leur cousin que Nouri, donc, le RFC de Timan Erdimi cherche à tout prix de saboter l’unification. Il a reussi de tromper, le politique du niveau moyen, employé subalterne de l’Etat, le président Abdelwahid Aboud Mackaye de l’UFDD/F. Ce dernier suit les conseils et les tromperies de Timan, rêve de gouverner le Tchad ; non de Dieu ! on ne peut pas être président d’un pays du poste de sous-prefet adjoint du temp de Deby. Vu son profil, son CV, son niveau d’études, Abdelwahid ne mérite même pas une place au sein d’un bon gouvernement.

Ces individus sabotent le processus d’unification en cours et rendent le travail difficile à l’Alliance Nationale, l’organisation sur laquelle repose l’espoir du peuple. Il n’est pas naîf de voir les profiles des dirigeants politiques. Les politiques de haut niveau comme Acheikh Ibni Oumar, Général Mahamat Nouri, Ahmat Hassaballah Soubiane, Abdramane Koullamallah, ...etc optent pour une nouvelle forme d’organisation conduisant à l’unification des forces.

C’est un raisonnement logique et tout à fait intelligent, s’il faut regarder un peu en arrière ; plusieurs tentatives des rapprochements ont eu lieu entre certains mouvements. Le resultat n’est pas la victoire sur l’ennemi, mais on se sépare, la raison principale : armer son ethnie pour s’imposer. Avec une signature on peut sortir avec des armes et des vehicules, les malhonnêtes entrent en action. Ainsi donc, pour éviter tout differend entre mouvement ou ethnie ; certains plus expérimentés conçoivent une nouvelle forme d’organisation. Un grand ensemble qui réunit tous les mouvements au plan politique et militaire. Les mouvements peuvent se converger dans ce grand ensemble en gardant leur autonomie. On peut conclure en disant tout simplement que certains opposants representent le regime pas des combattants armés, donc ils saboteront le processus. Les saboteurs ce sont des marchands des âmes, ils s'enrichessisent, l’unification qui conduira à la victoire du peuple ne les interressent pas. Le dialogue continue, même s’il y’a peut d’espoir

Mahamat Ali Adam
mahamatali70@yahoo.fr

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0