Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les partisans de Ségolène Royal réclament à nouveau l'organisation d'un nouveau vote pour élire le premier secrétaire du Parti socialiste.

David Assouline, sénateur de Paris, puis Vincent Peillon, député européen, ont estimé devant les membres du Conseil national que la victoire de Martine Aubry par 102 voix d'avance ne permettait pas le rassemblement.

"Cette décision n'est pas arithmétique, ni juridique (...) elle est politique et elle a été précipitée", a jugé Vincent Peillon à la tribune après le rapport de la commission chargée de statuer sur les litiges ayant entouré le scrutin de vendredi.


"Pour que le rassemblement s'opère, pour que la légitimité soit, il faut que le vote soit sans aucun doute, sans soupçons", a-t-il souligné.


"Il faut créer les conditions d'un vote qui nous permettra de travailler ensemble (...) Je ne suis pas sûr qu'avec ce que nous faisons aujourd'hui, nous nous donnons tous les moyens d'accomplir cette tâche", a-t-il insisté.

Tag(s) : #International

Partager cet article

Repost 0