Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Union des Forces pour le Changement Démocratique (UFCD) vit des jours difficiles, en tout cas, c'est le moins qu'on puisse dire.

Par un communiqué anti-daté, le mouvement rebelle de l'Est informe l'opinion nationale et internationale de la crise qui prévaut au sein de sa direction politique et militaire.

En effet, de cette crise, le Président du mouvement, le Colonel Adouma Hassaballah, n'a trouvé d'autre solution que de se séparer de ses camarades de lutte. Il s'agit de :

- Monsieur Mahamat Charafadine, exclu pour « haute trahison ».
-
Messieurs Moustapha Gotona et Cheikh Ibrahim Adikher, tous deux Commissaires au sein de l'UFCD, suspendus de toutes leurs fonctions pour « violation des textes ».

Ces mesures énergiques confirment le malaise qui s'est installé au coeur du mouvement depuis bien longtemps déjà et qui aujourd'hui fait ses effets pervers. L'immobilisme, la gestion peu catholique des ressources, l'opacité de l'orientation politique, le tribalisme et le favoritisme sont là les quelques griefs qui risquent de désatomiser l'UFCD dans le court terme si rien n'est fait dans le sérieux.

A suivre...

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0