Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Joe El Kongarana, une identité qui sort de l'ordinaire du patronyme tchadien. Un pseudonyme sûrement. Voilà une mission qui intéressera à coup sûr notre 007 national, Alphonse Tokinon Gong.

D'ailleurs, un des coéquipiers de Kon a été un As de pseudonymes, un temps il a même été victime des invectives des Internautes qui croyaient à faire à Ahmat Yacoub, Tom Erdimi, Enoch Djondang, ... qui s'agitaient en ce moment sur la toile. Le sieur a même pondu un article où il jurait la main sur le cœur, pour paraphraser la première dame du Tchad, qu'il n'est aucunement ces « honorables » personnes citées. Justement de Hinda Deby Itno, il tient une dent particulière. Mais qui est-il réellement ? Bientôt vous saurez un peu plus sur lui.

Mais revenons à notre mouton Kongarana qui, comme vous l'avez certainement entendu, a beaucoup bêlé ces derniers jours. Il n'a rien trouvé de mieux que de brouter régulièrement dans le jardin du Général Mahamat Nourri, président de l'UFDD et de l'AN. Brouter n'est pas le problème car le mouton noir de « Libre Afrique » a faim et cherche à se remplir la panse. Le problème auquel nous sommes confrontés, en tant que sympathisants, ce sont ses crottes qui salissent et empestent les lieux.

Notre éducation et surtout par respect aux Internautes, nous obligent à nettoyer ses crottes au karcher afin qu'elles ne polluent pas davantage l'atmosphère. Le Général Mahamat Nourri, ses collaborateurs et les sympathisants de l'UFDD sont bien à l'abri de vos ordures. Vous pourriez les exposer sur toutes les vitrines du monde mais ce ne sera que peine perdue. Votre haine viscérale envers une communauté vous étouffera et vous détruira tôt ou tard.

Les arguments avancés sur « l'incompétence » du Général Mahamat Nourri pour diriger le Tchad sont si pauvres, si mensongers et si petits qu'ils ne peuvent sortir que de la gueule d'un individu de votre genre. Néanmoins, tu remarqueras que vous reconnaissez de facto que ce sont les hommes de Mahamat Nourri qui seront victorieux sur la bande de criminels de N'djaména. Puisque vous vous souciez déjà de ses compétences pour diriger le Tchad ! 

La victoire sur Deby est notre seule préoccupation car elle est le point de départ de tous nos projets et ambitions pour notre pays. Nous nous sommes engagés avec nos moyens et nos hommes et ce n'est pas des énergumènes de ta trempe qui vont nous distraire et nous désorienter de notre objectif.
Pour ce faire, il faut non seulement être compétents et courageux mais en plus il faut être patriotes ! Car, nous avons vu à l'œuvre certains qui s'activent ici et là, faisant un pas en avant et trois pas en arrière, d'autres crient matin-midi-soir mais sans lever le petit doigt ou encore ceux qui se sont éparpillés à travers le monde où ils moisissent dans les centres sociaux, de véritables SDF, victimes du froid qui congèle vos cervelles, sans oublier les injures racistes et les traitements inhumains subis quotidiennement par tout collabo et apatride de votre acabit.

Le mouton Kongarana veut nous fabriquer un autre Mahamat Nouri tel que lui et ses amis souhaitent voir et être. La véritable personne de Mahamat Nouri ne les intéresse pas. On se demande même à qui s'adresse ses insanités. A d'autres ruminants égarés peut-être ? Car les Tchadiens ne sont pas dupes et connaissent tous les morceaux de votre disque rayé. On y “ chante ” les problèmes du Tchad à partir de 1979 comme si Tombalbaye et Malloum n'ont pas existé. On attaque Hissein Habré et Idriss Deby auxquels on rattache tout le Nord comme si le Sud a été mis à l'écart. Heureusement que vous n'êtes qu'un groupuscule de mercenaires qui ne pensent qu'à sa panse. Les populations du Sud en général et les jeunes de la diaspora en particulier sont les seuls victimes de vos aboiements. Nous reviendrons bientôt avec un article pour expliciter les rapports hypocrites et l'absence de solidarité que vous avez toujours affiché à l'égard de ceux que vous considérez comme vos “ frères ” et “ enfants ”.

Mahamat Nourri est un patriote, un homme sociable, discret, respectueux et respectable, fonctionnaire de longues dates au service de l'Etat, il est un combattant courageux et déterminé. Les Tchadiens de toutes parts ont chaleureusement acclamé son entrée en rébellion contre le régime abominable d'Idriss Deby en mai 2006. Vous même, vous aviez sauté de joie, les bras levés au ciel pour remercier Dieu quand les hommes de Mahamat Nourri sont rentrés en N'djaména en février dernier. Votre revirement est toute récente et vérifiable sur une simple recherche sur le net.

Pour ne pas faire long, jugeons les 2 ans et 4 mois du Général Mahamat Nourri à l'Est du Tchad.

Rappelez-vous qu'à l'époque le Capitaine Mahamat Nour Abdelkerim (son ombre a été aperçue il y a un temps dans le camp de l'UFCD mais depuis lors rien !) étalait sa carence intégrale pour rassembler toutes les forces combattantes qui désertaient le camp gouvernemental. Plusieurs mouvements armés ont aussitôt vu le jour, on peut citer les principaux : SCUD, CTN, RPJ. Le FUCD, cette première coalition des mouvements rebelles, ne tiendra pas le temps d'une bataille. Mahamat Nour et Djinédi vont lancer leurs hommes dans la gueule du loup qui en fera une bouchée. Ce fut la dislocation et retour à la case de départ. Le RDL, la CNT et une bonne partie du RAFD vont se rendre à Deby et on craignait l'effet inverse des désertions. C'est dans ce contexte que Mahamat Nourri arrive, crée l'UFPD et appelle à l'unité autour de sa personne. Le RPJ, une aile dissidente du RDL dirigée par Adouma Hassaballah, une autre aile dissidente de la CNT dirigée par Abdelwahid Aboud Makaye et un bon nombre d'éléments du SCUD se joignent au Général Mahamat Nourri et créent L'UFDD. Cette coalition va livrer des grandes batailles (Hadjar marfaïns, Hadjar meiram, Adré, Biltine, Abéché et Abougoudam) qui vont mettre à genou le régime MPS contraint d'appeler à la rescousse les rebelles du Darfour (MJE, MLS).

La concertation va se poursuivre avec la création de la CMU où les forces de Timane Erdimi font finalement se décider d'entrer en action contre leurs cousins au pouvoir. La coalition échouera à N'djaména en février dernier.

Mi-mars 2008, l'alliance nationale (AN) a été créée pour régler un problème identifié comme étant probablement la cause de l'échec de N'djaména mais aussi pour prendre en considération d'autres mouvements tels que l'UFDD/F, l'UDC, l'UFCD. À ce jour, seul ce dernier mouvement tergiverse, le RFC est pratiquement dégarni après le ralliement du Général Issakha Diar qui a emporté avec lui l'essentiel des troupes.

Toutefois, les discussions continuent entre l'AN, l'UFCD, RFC et tout porte à croire qu'un compromis sera trouvé d'ici peu de temps. Sinon, déjà une opération AN – UFCD a été menée au mois de juin dernier et qui en une semaine a secoué plus de 5 villes.

Sans enlever aux autres personnes tout le mérite qui leur revient dans cette construction politico-militaire, il y a lieu de dire que cette dernière est faite autour de la personne de Mahamat Nourri qui, d'une manière ou d'une autre, a managé toutes ces négociations politiques et aussi ces offensives militaires.

L'alliance nationale (AN) regorge des cadres militaires et administratifs de renommée nationale voire internationale. Vous ne doutez pas qu'une fois à N'djaména les Tchadiens soutiendront sans réserve l'AN. D'ailleurs, vous avez eu un avant goût de l'accueil chaleureux spontané réservé aux vaillants combattants de la résistance nationale dans les différentes villes conquises, à N'djaména ce fut une liesse populaire et ce malgré que le combats qui continuaient.

Mahamat Nourri est un homme, il n'est pas parfait car seul Dieu l'est. Les compétences sont là et il aura même l'embarras du choix, il suffit de regarder autour de vous. Le président de l'AN est un homme capable et il relevera le défi. Aussi il sera bien encadré et inch allah ensemble nous réussirons. C'est cela qui vous empêche de fermer l'oeil. Comprenez que désormais vous devrez vous adapter sinon vous périrez. Car comment s'opposer à ceux qui contrôlent le pouvoir politique, militaire et économique ?

Pour ma part, je ne connaîtrais jamais la peur dans ce combat, parce que je considère qu’avoir peur en ces moments de détresse, particulièrement pour ma génération, c’est ne pas croire en Dieu. L’heure est grave. Il faut agir. Ceux qui pensent qu’ils ont le pouvoir et sont permis de tout faire, je leur dis de faire attention au pouvoir d’un peuple déçu, trahi, blessé et meurtri. A méditer.

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0