Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous annoncions ici dans ce blog il y a quelques semaines que le mouvement des Ouaddaïens, l'UFCD, s'élargit mais ne grandit pas.

Depuis, les adhésions se sont poursuivies et on peut dire sans se tromper que la coupe est aujourd'hui pleine. Malgré tout, les responsables de ce mouvement continuent à lancer des invitations tous azimuts. M Abderaman Koulamallah, président de l'UDC et membre de l'alliance nationale (AN) a poliment rejeté les appels de pied incessants de l'UFCD qui est allée jusqu'à jouer la carte familiale en faisant intervenir le neveu de ce vaillant combattant de la liberté et de la bonne gouvernance. Peine perdue.

L'UFCD s'affirme aujourd'hui comme le mouvement armé le plus puissant en termes d'effectif et d'armements, il se veut aussi d'obédience nationale mais exclut les Goranes, Arabes et Zaghawas considérés par les hommes d'Adouma Hassaballah comme des étrangers à jeter dans la mer.

Force est de constater que l'heure de vérité a sonné pour l'UFCD qui doit tôt ou tard mesurer ses biceps face aux hommes de Deby et ses alliés du MJE. Les troupes grouillent, tournent en rond et ne comprenant pas cet étrange immobilisme interrogent sans relâche leurs chefs qui avancent à toute question la même réponse : patienter jusqu'à la fin des pluies.

Entre temps, un ordre ferme a été donné aux militants, sympathisans et autres porte-paroles douteux pour mener la bataille sur la toile histoire de distraire la galerie voire intimider ceux qui n'ont pas la langue dans la poche de trop parler des sérieux problèmes internes que connait ce « géant » mouvement hétéroclite aux pieds d'argile. Mais au lieu de s'attaquer à l'ennemi désigné, ils chargent les autres mouvements rebelles qui rappelons-le luttent comme l'UFCD contre le régime de Deby. Alors qu'est ce qui explique cet acharnement sur l'AN et ses hommes ? On s'interroge même quel est l'ennemi immédiat de l'UFCD ? Quel danger représente l'AN pour l'UFCD ?

Dans un passé récent, ces militants de dernière heure ont montré suffisamment leur nuisance par rapport à la rébellion armée. Aujourd'hui, ceux-là même affirment la main au cœur qu'ils sont fidèles à l'UFCD. Managés par Ahmat Yacoub, Conseiller spécial du Colonel Adouma Hassaballah et par ailleurs confident de Hinda et correspondant particulier de l'ANS en Europe, ces messieurs ont comme principal point commun : détester les ressortissants du BET et aider Deby à résister et triompher.

Mais comme ils n'ignorent pas la fragilité de « leur » mouvement, ils parviennent difficilement à cacher leur nervosité. Les sérieux problèmes de gestion d'hommes, d'organisation politique et administrative, de planification et de stratégies militaires, d'ouverture vers la classe politique et civile tchadienne, d'image et d'audience internationale, de communication, d'absence éclatante d'un leader d'une envergure nationale, ...etc., tous ces manquements donnent de l'UFCD l'image d'un camion sans frein ni phares.

Ahmat yacoub, Mohamed Kebir et quelques d'autres énergumènes sont donc les éléments infiltrés au sein de l'UFCD, ils collaborent étroitement avec Djasnabaye, Youssouf Saleh Abbas, Hinda entre autres, leur mission est claire :

- Empêcher que l'UFCD ne soit "mangée" par l'AN (en usant de l'incitation à la haine tribale)


- Empêcher toute fusion ou coordination militaire entre l'UFCD et l'AN (jouer la carte de la suffisance)

- Empêcher toute éventuelle opération militaire de l'UFCD contre Deby (immobilisme, profitable à Deby)


- Encourager le rapprochement voire le ralliement de l'UFCD à Deby (dislocation)

Cependant la seule inconnue est la réaction de l'alliance nationale (AN) dans les mois à venir. Car malgré les fanfaronnades qui tonnent ça et là, l'AN demeure la principale structure apte à mobiliser les forces combattantes pour déloger le régime Deby. Et cela, en observateurs avertis les parrains Soudanais le savent pertinemment, raison pour laquelle ils restent sourds aux critiques quotidiens sur le Général Mahamat Nouri et maintiennent que c'est derrière lui que tout le monde doit se ranger pour la victoire sur Deby. Ça ne pourrait être autrement, sauf à l'UFCD de démontrer le contraire.

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :