Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Depuis son départ du pouvoir, l'ancien président Hissein Habré ne s'est pas exprimé publiquement. Cela fait huit ans, depuis le déclenchement de l'affaire Hissein Habré où il a été inculpé au Sénégal en 2000 pour complicité de crimes contre l'humanité, actes de torture et de barbarie, l'ex-chef d'Etat tchadien n'a dit mot. Une ordonnance du juge Demba Kandji lui interdit de parler on ne sait pourquoi. Dommage.

 

Aujourd’hui, les victimes, leurs sympathisants et ceux de Habré, chaque camp ne se lassent pas d'inonder les médias de leurs "vérités". Mais l'un des principaux acteurs de cette affaire reste muet. Même si à travers ses avocats, on arrive à connaître ses opinons, il y a là un problème.

Il faut que cette ordonnance soit levée et que les Tchadiens, en particulier, et les Africains en général, puissent entendre de la bouche même de Habré comment il appréhende cette affaire.

 

Je pense que des déclarations directes émises par l'ex-président permettront de lever le voile sur beaucoup de zones d'ombre dans cette histoire. Même si ceux qui le défendent relatent exactement ce que Habré veut dire, la prise de parole publique de l’ancien président est plus que nécessaire.

 

Par Brahim Moussa

bramous@yahoo.fr


Notes du Blog

1- J'ai dû rectifier "Hissène" par "Hissein". Comment se fait-il qu'en tant que Tchadien, vous faites une faute pareille ? Même si on sait qu'il n'y a pas généralement de fautes d'orthographe sur les noms. On sait que ce sont les étrangers qui écrivent Hissène. Faut-il là aussi suivre les autres ?
 
2-  Vous dites que les sympathisans de HH relatent exactement ce que Habré veut dire. Comment pourriez-vous en être si sûr ?  Est ce à dire que le préjudice n'est pas si grave ?

Vous devriez savoir que personne ne peut penser à la place de l'autre, personne ne peut parler fidèlement à la place de l'autre et encore moins dans le cas présent où une personne se voit priver injustement de parole alors que ses "adversaires" déversent quotidiennement des ordures sous ses pieds.

3- Comme l'ont exprimé ses Avocats, l'ex-président Tchadien parlera bientôt et ce n'est que justice car ça ne pourrait être autrement si on veut être juste et équitable. Quant à l'ordonnance du Juge sénégalais Demba Kandji, elle a cessé d'avoir d'effet dès lors que les plaintes ont été rejetées. C'est si simple que ça !
Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0