Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

   
 Alioune TINE Jacqueline Moudeina   Sidiki Kaba


Depuis que le ministre de la justice a soutenu qu’après la condamnation de Habré au Tchad, ce dernier ne pouvait plus être jugé au Sénégal, les soi-disant défenseurs des droits de l’homme ne dorment plus. Le sommeil de ces charognards qui rôdent autour de l’ancien Président tchadien est troublé par la perspective de perdre le salaire de leur avilissement moral. Plus tchadien que les tchadiens eux-mêmes, ces tristes individus ne rêvent que d’un procès à l’issue duquel Habré serait condamné à mort et exécuté, ce qui augmenterait joliment leur butin. Rarement des êtres humains auront été aussi machiavéliques.

Toute cette meute d’avocaillons et de justiciers de rencontre ne pensent qu’à construire leur fortune sur l’affaire Habré. Si vous saviez ce qu’ils ont déjà reçu en millions d’euros ou de dollars, en billets d’avions et de réservations d’hôtels ! Les avocats les plus minables, les défenseurs des droits de l’homme les plus corrompus, les magistrats les plus véreux, toute cette engeance, telle une meute de chiens enragés, s’acharne sur ce héros de l’Afrique qui s’est courageusement opposé à l’impérialisme français et à l’expansionnisme libyen. Je suis indigné quand une Ong américaine se permet de venir parler de droits de l’homme au Sénégal, en dépit de toutes les forfaitures que son pays est en train de perpétrer en Irak ou à Guantanamo, au mépris de tous les crimes que son gouvernement est en train de cautionner en Palestine ou au Liban.

Telle prétendue victime de Habré qui n’était jamais sortie du Tchad voyage aujourd’hui en classe business et séjourne dans les palaces des capitales africaines et européennes. Tel enseignant de l’université a préféré quitter son poste dans l’espoir de s’enrichir avec l’affaire Habré. Tel avocat était sur le point de fermer son cabinet quand la manne financière de l’affaire Habré lui est tombée sur la tête. Ces justiciers en sont venus à perdre tout sentiment de dignité et d’humanité devant l’argent des Européens. Et pourtant, la Belgique, la France et la Libye qui les utilisent comme nègres de service leur ont maintes fois manifesté le mépris qu’elles éprouvent envers eux. Le gouvernement belge n’a-t-il pas exfiltré un prêtre belge pédophile de la justice rwandaise ?

Sarkozy n’est-il pas allé au Tchad pour exiger le transfèrement et la grâce de criminels français condamnés pour enlèvement d’enfants ? Allez à Tripoli pour mesurer le degré de racisme avec lequel l’Etat libyen traite nos frères noirs ! Et puis, si réellement ces affairistes veulent que justice soit faite, peuvent-il oublier de juger celui qui était le principal collaborateur de Habré, l’ex-conseiller de Habré pour la défense et la sécurité, l’ancien chef de la police tchadienne qui n’est autre que l’actuel président Idriss Deby ?

Toute cette conspiration montre que l’affaire Habré n’est qu’une affaire de pétrole. Les puissances occidentales et la Libye convoitent les énormes gisements d’hydrocarbures que recèle le sol tchadien. Mitterrand et Kadhafi avaient déjà procédé à la partition du pays pour le compte de la France et de la Libye.

En vrai nationaliste, Habré les a boutés hors de son pays. C’est cette humiliation que les Blancs ne parviennent toujours pas à lui pardonner. Et pour se venger, ils recrutent des nègres de service dans la lie du barreau et des organisations de défense nègres, persuadés que les Nègres ne refusent jamais de recevoir des coups de pieds quelque part, pourvu qu’on leur jette une poignée d’euros.

En réalité, la tâche à laquelle doivent urgemment s’atteler ces charognards de Habré, c’est de veiller à stopper la liquidation des opposants, le pillage des ressources publiques, le tripatouillage de la constitution qui sont les exercices quotidiens d’Idriss Deby.

Pour terminer, le seul conseil que j’ai à donner à ces charognards de Habré, c’est d’aller chercher du travail pour gagner honnêtement leur vie à la sueur de leur front.

Par Professeur Oumar SANKHARE

oumarsan@hotmail.com

Source: www.sudonline.sn
 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :