Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Il y a quelques semaines, les forces armées de la rébellion de l’Est du Tchad, excepté les hommes de Timane Erdimi, lancèrent des attaques contre les positions avancées des forces gouvernementales.

L’entente entre les deux entités de la rébellion, à savoir l’alliance nationale (AN) dirigée par le Général Mahamat Nouri et l’UFCD du Colonel Adouma Hassaballah, portait principalement sur la prise de la ville d’Abéché. Mais auparavant, des cibles bien identifiées doivent être détruites permettant ainsi la progression et l’étranglement des forces de Deby dans la ville d’Abéché.

Dès les premiers jours de l’opération, les hommes de Deby battaient en retraite et ralliaient en ordre dispersé le QG d’Abéché où ils s'étaient cloitrés durant une semaine. Hésitation et panique s’emparent de l’état major gouvernemental qui ne savait pas exactement vers quel coté faire face et surtout ne voulait prendre aucune décision hasardeuse qui pourrait être suicidaire.

C’est dans cette incertitude risquée que l’UFCD, pour des raisons inconnues, ni explication plausible à ce jour, a foiré l’entente avec l’AN et ce en battant en retraite ses troupes, libérant du coup les forces de Deby qui se sont précipitées massivement sur Am-zoer dernière bastion de Deby conquise par les forces de l’AN avant l’assaut sur Abéché qui devrait être mené justement en coordination avec les hommes de l’UFCD. Mais hélas, l’UFCD a trahi, Adouma et ses hommes ont fui comme des vulgaires voleurs. A Am-zoer, la colonne de l’AN a été héroïque comme en témoigne le lourd bilan infligé aux troupes de Deby et ses alliés du MJE.

Incontestablement l’UFCD a trahi. La honte et le remord habitent ses dirigeants qui, pour laver le déshonneur, ont aussitôt annoncé la reprise des hostilités en coordination avec les hommes de….To&Ti Erdimi. On croit rêver débout.

Après plusieurs jours de folles rumeurs sur la mise en place d’une coordination militaire UFCD-RFC, on a même parlé de la création d’une nouvelle coalition entre ces deux mouvements, l’opinion nationale et internationale attend toujours que ces hommes se mettent en route et que la première balle soit tirée.

En vain. Les toutes dernières nouvelles rapportent sans équivoque le mépris des hommes de Timane Erdimi à l’égard de leurs frères de l’UFCD. A cette date, rien n’a été fait sur le plan militaire et politique. Pire, ceux du RFC continuent de bel les conversations téléphoniques avec l’état major de Deby. Et ce n’est pas étonnant que presque la moitié de l’effectif du RFC (30 Toyotas) ait rejoint ces dernières heures avec armes et bagages leurs frères au pouvoir, laissant songeurs Adouma et Cie.

Rappelons qu’avant l’offensive sur N’djaména en février dernier, lorsqu’une fois la coordination militaire unifiée (CMU) mise en place, il a été question de désigner un leader politique, Timane Erdimi s’est catégoriquement opposé à la désignation du général Mahamat Nouri alors que Abdelwahid Aboud Makaye de l’UFDD/F et Adouma Hassaballah alors vice-président de l’UFDD ont apporté leur soutien à Nouri. Le Colonnel Adouma a même lancé à l’endroit de Timane cette phrase pour la moins claire : « … pour nous, toi et Deby c’est la même chose et même avec 10 personnes nous continuerons à vous combattre… ».

Aujourd’hui, tout le monde attend ce que va faire Adouma et ses lieutenants, eux qui reprochaient tant de choses à Nouri et ses hommes. Vont-ils foncer tous seuls et dégager Deby de N’djaména ou vont-ils faire leur mea-culpa auprès de l’AN ?

Les Tchadiens, à force de vivre de tels drames, sont aujourd’hui des fins analystes et donc savent qu’avant l'avénement de l’UFDD, aucun autre mouvement n’a inquiété Deby à l’exception du MDD et du MDJT. Adouma et Mahamat Nour complétaient les rangs des djandjawids dans le Darfour soudanais. Et cela a duré 10 ans !

L’UFDD demeure la principale force motrice de la rébellion de l’Est contre le régime de Deby. C’est toujours autour des combattants du général Nouri que le RND, l’UFDD/F et même le RFC (pour leur rare participation aux combats) se sont agrippés pour faire face aux feux nourris des forces gouvernementales. Cette volonté manifeste et farouche de l’AN d’en découdre avec le régime Deby a été hypocritement interprétée et réduite par les autres à une volonté de s’accaparer du pouvoir une fois conquis. Ceux-là n’ignorent pas que le pouvoir n’est plus servir sur un plateau d’argent ? Que ceux de la rébellion qui veulent entendre leur voix n’ont qu’à mouiller le maillot ! Que ceux qui ne l’entendent pas de cette oreille nous démontrent le contraire. Prenez votre temps messieurs de l’UFCD !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :