Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Annoncée depuis plusieurs jours, la manifestation anti-EUFOR a finalement eu lieu cet après-midi à N'djaména. Les responsables du MPS (parti au pouvoir) ont en fin de compte opté pour un rassemblement en lieu et place d'une manifestation qui se voulait monstre et devrait rassembler les populations de N'djaména comme d'habitude à l'hypodrôme et se terminer à la place de l'indépendance.

A défaut de gagner le pari de la mobilisation dans une ville où les habitants ont d'autres soucis que d'aller soutenir un régime agonisant, les barons du MPS ont sagement conseillé à leur premier responsable, le Président Idriss Deby Itno, de rencontrer ses militants à la place de l'indépendance et de leur délivrer son message.

Durant ce rassemblement qui a duré à peine une heure de temps, le président tchadien ne s'est pas privé de renouveler ses accusations contre les forces européennes de l'EUFOR qu'il a qualifiées d'être à la solde des mercenaires et agresseurs du peuple tchadien. Bien entendu, les diatribes habituelles contre le Soudan ont été renouvelées en boucle durant son allocution.

Répondant à l'appel lancé par le porte-parole de l'alliance nationale (AN) pour l'ouverture d'un dialogue inclusif, le président tchadien n'est pas allé par quatre chemin pour rejeter énergiquement tout dialogue avec ceux qu'il qualifie de mercenaires à la solde du Soudan.

Notons pour finir qu'Idriss Deby Itno n'a pas évoqué le changement de ton de la France par rapport à son régime. Un silence qui en dit long sur l'inquiétude qui l'habite concernant le soutien politique et militaire de la France à son égard. Aucun responsable de son gouvernement ne s'est hasardé jusque-là à commenter la nouvelle position de la France. C'est dire combien cette la question est sérieuse. Donc la guerre continue !

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0