Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Face à la déroute de ses hommes à l’Est, Idriss Deby sera obligé de s’éloigner de son bunker présidentiel pour aller voir de près ce qui se passe réellement sur le terrain.

En effet, depuis le 13 juin dernier, les forces de la rébellion multiplient les assauts et enregistrent des victoires. L’armée gouvernementale quant à elle recule ou plutôt fuit en abandonnant armes et véhicules. Beaucoup d’hommes de Deby ont préféré se rallier et tourner ainsi la page Deby.

La France, l’éternel soutien des apatrides, hier Tombalbaye – Malloum, aujourd’hui Idriss Deby, a enfin fait un petit d’effort de réflexion sur ses agissements au Tchad. Après Bernard Kouchner, l’Elysée vient d’entériner la position officielle de la France par rapport au régime Deby. Elle condamne les attaques des rebelles tchadiens mais confirme sa neutralité dans ce conflit inter-tchadien.

Une réponse pour la moins nette, claire et précise au petit discours du président tchadien qui, à défaut de toujours compter sur le traditionnel soutien militaire des forces françaises de l’Epervier, se permet un vilain petit chantage sur la France en s’en prenant aux forces européennes de l’EUFOR présentes au Tchad dans un cadre strictement humanitaire. Rappelons que la France assurera dans quelques jours la présidence de la Communauté Européenne (CE) qui s'implique prudemment dans la crise du Darfour. Cette dernière est un dossier qui fait frissonner l’immigré Hongrois devenu depuis président de la République française.

En fin, Idriss Deby n’a toujours pas compris qu’il reste le dindon de la farce dans cette croisade contre le régime islamiste de Khartoum. Que ce soient pour les français ou les américains, Deby est avant tout le bouc émissaire parfait et son pays est une sorte de corridor pour mener toutes les agressions contre le voisin soudanais. Mais comme chaque chose à une fin, pour les français celle du régime MPS est arrivée, même si Deby s’évertue à prouver le contraire. Parions que les Américains se prononceront dans les jours à venir contre le président Tchadien, une fois que tous leurs ressortissants mis au frais.  

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :