Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



« La guerre a repris au Tchad » clament depuis ce matin les rédactions des médias africains et internationaux. Très peu se posent la question sur ce cycle infernal de violences militaires qui habite le Tchad depuis des années mais se contentent tout de même de couvrir l’évènement devenu ordinaire à la longue. C’est bien triste pour un fait aussi grave et dont les conséquences sont tout aussi désastreuses.

Cependant, le constat est net au niveau des médias africains qui n’avalent plus ce que RFI veuille bien véhiculer via l’Afp (agence française de presse). Ainsi, nous avons noté que les termes comme « rebelles islamistes instrumentalisés par le Soudan », « aventuriers tchadiens à la solde du Soudan » ou encore « des groupes hétérogènes claniques assoiffés de pouvoir » ne sont plus balancés gratuitement sur les ondes et griffonnés sur les papiers des journaux. Décidément, le temps a fini par exposer au soleil le visage du régime Deby et le soutien criminel de ses parrains. Les Africains en particulier et le monde en général ont fini par comprendre la lutte que mène le peuple tchadien longtemps manipulé et sacrifié à l’autel des intérêts mafieux de certaines puissances étatiques occidentales et africaines.

Les combats de ce matin contre les forces de Deby et ses mercenaires (Ukrainiens, Algériens, Français, …) montrent à suffisance qu’il n’y aura pas de répit tant que ce régime abominable d’Idriss Deby Itno existe encore. Il faut donc le broyer et le réduire à l’état de cendres.

Pour ce faire, et malgré les vilains sons de cloches de ces dernières semaines émanant de certains types de personnages foncièrement défaitistes (Ahmat Yacoub, Tom Erdimi, Mahamat Kebbir, les Codos de Paris et d’ailleurs, …etc.), l’alliance nationale (AN) a réussi la mobilisation simultanée des ses forces pour frapper en seul coup. Ce fut terrible, deux oiseaux métalliques ont été déchiquetés ce qui a entraîné une débandade monstrueuse des postes avancés des éléments de Deby. Ces derniers se replient en désordre vers Abéché et N’djaména où le clan tremble à une magnitude de 8 sur l’échelle de Richter.

Le plan d’attaque des forces de l’AN (voir carte) minutieusement préparé depuis des semaines permet d’une part d’obliger les forces gouvernementales à s’enfermer sur N’djaména et d’autre part ne pas avoir une issue de sortie comme ce fut le cas des précédents régimes. Toutes les voies seront bouchées, les forces de l’AN surgiront de l’Ouest (colonnes rouges : UFDD+UFCD), du centre (colonnes bleues : UFDD+FSR+UDC) et du Sud (colonnes vertes : UFCD+UFDD/F+FPRN). Deby et ses hommes n’ont qu’un seul choix : déposer les armes et se rendre ou traverser le fleuve Chari sinon ils seront broyés au moulin.  

Tag(s) : #Flash infos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :