Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bienbon.jpg

Trois journées dédiées à la culture tchadienne ont été organisées les 25, 26 et 27 novembre dernier à Dakar avec la participation des artistes tchadiens venus d’Europe, parmi lesquels, le cinéaste Mahamat-Saleh HAROUN et le rappeur et écrivain Flavien Noël KOBDIGUE alias Kaar Kaas Soon.

 

Photo Option Excellence

 

« Je reste fondamentalement persuadé, que les journées dénommées le Tchad au Sénégal, est une première que les ressortissants du Tchad, du pays de Toumaï, établis au Sénégal organisent. A cet effet, la date du 25 novembre 2010 sera inscrite en lettre d’or dans les anales de l’histoire de la communauté tchadienne au Sénégal » s’est exprimé ainsi, Son Excellence Monsieur Salah MAHAMOUD, Consul du Tchad au Sénégal, à l’occasion de l’ouverture desdites journées, le 25 novembre, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

 

Organisée par l’association Option Excellence, les journées tchadiennes au Sénégal ont eu la participation du cinéaste Mahamat-Saleh HAROUN, lauréat 2010 du Grand Prix du Jury au Festival de Cannes, ainsi que celle

 

 

l’artiste auteur-compositeur-interprète et romancier Flavien Noël KOBDIGUE alias Kaar Kaas Sonn.

 

L’objectif de ces journées, selon Monsieur Allahissem Miangar, Président de l’association Option Excellence qui en est l’initiateur, « est double : dans un premier temps, elles visent à montrer le visage positif du Tchad, toujours supplanter par des guerres intestinales à répétition et, dans un second temps, créer une occasion de retrouvaille entre les tchadiens de la diaspora ».

 

Durant trois jours, le public sénégalais et autres nationalités étrangères ont eu à découvrir les cultures tchadiennes dans sa diversité, à travers une série de conférences de presse, des conférences-débats et des émissions radio et télé, le tout animés les artistes invités, ainsi que l’association Option Excellence. Les réalités tchadiennes ont été portées par la caméra de Mahamat-Saleh HAROUN à travers une série de projections de son film « Un homme qui crie », lequel primé à Cannes par le Prix du Jury. La musique tchadienne était aussi de la partie à travers un grand show au Centre Culturel Français de Dakar, assuré par Kaar Kaas Sonn et les artistes tchadiens vivant au Sénégal. En prélude du concert, huit personnes ont été distinguées par des prix, toutes, pour leur « contribution au rayonnement du Tchad ». il s’agit, respectivement du cinéaste Mahamat-Saleh Haroun, la chanteuse Mounira Mitchala, le rappeur et écrivain Kaar Kaas Sonn, le Ministre de l’Enseignement supérieur et par ailleurs critique littéraire Ahmad Taboye, l’écrivain Ali Abdel-Rahmane Haggar, Monsieur Youssouf Mahamat, Directeur général de l’ASECNA, Professeur Bhen Sikina Toguebaye, et le conteur Keyba Natar à titre postum.

Le public, très nombreux et curieux de faire connaissance avec les vraies réalités tchadiennes, ont eu aussi découvrir, déguster puis aimer les odeurs et les produits du secret de l’art culinaire du pays de Toumaï.

 

L’occasion a été pour les tchadiens un argument fort de se retrouver et à chaque fois durant les trois jours, d’entonner la « La Tchadienne », source de vives émotions. « C’est avec beaucoup d’émotion que je vis ces moments là. dira Mahamat Saleh HAROUN. Ça me touche toujours quand je vois un groupe de tchadiens ensembles. C’est-à-dire que l’idée de communauté est en train de se mettre sur place. Vous voir aujourd’hui à cet instant est une chose formidable et ça suffit à mon bonheur, conclu t-il. »

 

 

Par ailleurs, cette retrouvaille a permis aux tchadiens de se rappeler que l’union fait la force. « si on se met ensemble on est capable de faire les choses comme les autres. Vous voyez, la preuve c’est ça : vous vous êtes mis ensemble et tout d’un coup, le Tchad existe » s’exclame ainsi Kaar Kaas Sonn. Pour Son Excellence Monsieur Mahamoud, c’est aussi un rappel à l’ordre de tout tchadien de la diaspora : « Je demande à la jeunesse tchadienne, surtout celle du Sénégal, de suivre les traces de ces dames et messieurs, pour porter encore plus haut le flambeau du Tchad. Il va sans dire, qu’il revient à tous, tchadiens de la diaspora, de vendre et promouvoir l’image de ce pays si cher à nous ».

 

Il est à mentionner que ces journées ont été organisées avec le soutien de quelques partenaires que les organisateurs n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance à leur endroit : « Nous tenons à remercier le Centre Culturel Français de Dakar et l’artiste Didier Awadi pour leur contribution à    la réussite de cet événement. Mais très particulièrement, nos reconnaissances vont à l’endroit de SALAMA ASSURANCE Sénégal pour leur soutien financier qui a rendu possible la valorisation de la culture tchadienne au Sénégal » s’est exprimé M. Miangar, Président l’wAssociation Option Excellence. Pour Son Excellence le Consul du Tchad au Sénégal, l’action de Salama Assurance est à saluer »

 

Mbunde PASSAU

Tag(s) : #Ambénatna

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :