Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'attaque surprise d'Omdourman ce week-end par les forces du MJE épaulées par les éléments de l'armée tchadienne a eu comme conséquence immédiate la rupture unilatérale des relations diplomatiques entre le Tchad et le Soudan.

Le régime d'Idriss Deby Itno a été nommément désigné par le Président soudanais Oumar Hassan el Béchir comme instigateur de cette offensive hasardeuse des rebelles du MJE. La télévision soudanaise a montré des prisonniers de guerre qui s'expriment en arabe tchadien, expliquant tous les préparatifs de cette attaque partie de la ville d'Abéché.

Mahamat Hissein, le nouveau ministre de la communication du gouvernement de l’effacé Premier ministre Youssef Saleh Abbass, a nié en bloc l’implication tchadienne dans cette attaque d’Omdourman. Le ton est très diplomatique mais aussi teinté de prudence et d’inquiétude.

 

A N’djaména, tout porte à croire qu’on se prépare à toute éventualité. Les officiels tchadiens circulent dans tous les sens, l’armée française et les forces de l’EUFOR sont en alerte rouge, les Jaguars se succèdent dans le ciel sans interruption depuis ce dimanche matin.


Plusieurs Mig-22 de l'armée soudanaise bombardent les éléments du MJE en déroute et qui tentent de regagner leur base arrière au Darfour ou au Tchad. Ces Mig-22 ont été aperçus non loin de la frontière tchadienne. L’armée soudanaise entrevoit-elle un raid aérien sur Abéché ou N’djaména ? Dans ces deux villes, la défense anti-aérienne est en alerte maximum. Les prochaines heures nous édifieront.

 

Tag(s) : #Rumeurs

Partager cet article

Repost 0