Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


La nomination au poste de Premier ministre de Mr. Youssouf Saleh Abass a été présentée comme une chance pour un apaisement du climat politique délétère que traverse le Tchad depuis plusieurs années.


D’autant plus que le Premier ministre sortant, Mr. Kassiré koumacoye, a été présenté comme le principal obstacle entre le gouvernement et son opposition démocratique.

 

Ainsi, l’annonce de la CPDC de son éventuelle participation au gouvernement dirigé par Mr. Youssouf Saleh Abass, a été accueillie comme une véritable douche froide par les Tchadiens de tout bord. Toutefois, la CPDC a pris la précaution de porter des gants avant de serrer la main du dictateur sanguinaire, Idriss Deby Itno. Elle a déposé sur la table du président ses conditions d’entrée au gouvernement.

Entre autres conditions, saluons le courage et le patriotisme de la CPDC qui n’est pas allée par quatre chemins pour demander directement au président Deby de clarifier d’abord le sort du Pr. Ibni Oumar Mahamat Saleh que ses sbires ont arrêté depuis le début du mois de février. L’ouverture d’un dialogue inclusif et particulièrement avec les politico-militaire est aussi un impératif pour la CPDC.

 

Deux choses inacceptables et insolvables pour le président Deby qui a ordonné à son nouveau Premier ministre de faire sans la CPDC. Il est clair que pour le pouvoir, il est plus question de défense que d’ouverture politique et à ce state, Deby privilège les fidèles et les alliés de son régime.

Tag(s) : #Flash infos
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :